La Guin

La république de Guinée à l’instar des autres États du monde, a célébré  ce samedi 21 septembre la journée internationale de la paix au centre culturel franco-guinéen(CCFG).
Cette cérémonie présentée par l’association Guinée culture a eu pour thème cette année « éducation pour la paix ».
Dans son discours, Antony Ohémeng Boamah coordinateur résident des activités opérationnelles du système des  nations unies a dit que  c’est depuis 12 ans que la date du 21 septembre a été proclamée comme date permanente annuelle pour la journée internationale de la paix.
Poursuivant il a fait savoir que  la commémoration de cette journée a été marquée chaque par un thème pour dit-il rappeler à tous les Etats parties de la charte des nations unies les efforts à faire pour traduire la paix en actes concrets et faire de la paix un instrument de promotion de l’humanité.
« En appelant  à célébrer cette année la journée internationale de la paix  sous le thème ‘’éducation pour la paix’’, les nations unies prennent conscience de l’héritage social et culturel de plus en plus fragile que nous laissons aux générations futures ; un héritage de plus en plus marqué par des régressions sociales, des appels à la discrimination et la tendance à régler les conflits par les armes. Le contexte sous régional et national, voire international nous en donne la preuve chaque jour.  Il nous faut trouver  aujourd’hui les moyens Ativan Dosage d’inscrire la paix dans le mode de pensée de nos citoyens. Eduquer les générations futures pour la paix, c’est à notre sens, le moyen de renouveler notre engagement et de tenir promesse, celle d’ériger dans l’esprit des hommes les défenses de la paix  », a-t-il  indiqué.
De son côté Kiridi Bangoura ministre conseiller à la présidence de la république a fait savoir que c’est dans l’apprentissage quotidien, l’acceptation et la compréhension de l’autre qu’émergent  peu à peu les éléments de perfection et d’action de la culture de la paix. Voilà  selon lui pourquoi  la place de l’éducation est centrale dans la promotion, la consolidation de la paix.
Pour sa part, Gassama Diaby  ministre des droits de l’homme et des libertés publiques a dit qu’il faut plus de courage de faire la paix que de faire la guerre.
Pour lui la paix, c’est  le respect de l’autre, c’est le combat pour la justice, c’est l’absence d’une discrimination, c’est l’application légale de la loi.
« On ne peut être pour la paix et prôner la violence. On ne peut être pour la paix et prôner l’incitation à la haine », a-t-il affirmé.
La cérémonie a été marquée par des expositions sur des affiches de paix, des tables rondes sur le thème, des émissions, de la comédie et des signatures.
Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
+224 622 30 49 42

Related Articles

7 Comments

  1. Argent Facile en Ligne

    Un excellent moment passe en votre compagnie, un enorme merci bien pour cette bonne lecture.

  2. Guinée ouverture de la deuxième session du dialogue politique - Guineenews - Africanews

    […] à des consensus et des conclusions significatives pour poursuivre la coopération entre la Guinée et l’Union Européenne dans un cadre de franche explication mais aussi de partage des valeurs […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook