Koundara : le préfet accusé d’avoir extorqué 42 millions aux éleveurs pour une hypothétique réception de Alpha Condé

0

Annoncé à Gaoual depuis  le  début  de  l’année 2017,le  vent  n’y  a  pas  à  ce  jour  encore  conduit  le   professeur  Alpha  Condé et pourtant  à  son  nom certains  administrateurs  sont  entrain  d’extorquer de  l’argent  et  des  bœufs aux  pauvres  citoyens  dans  le  pays  profond comme  l’a  constaté  sur  le  terrain  notre  confrère  Mohamed Samoura (Espace  Foutah).

C’est  le  cas  de  Koundoura  où  le  préfet  Hassane  Sanoussy  par  excès  de  zèle  aurait  demandé  aux  éleveurs  de  participer  à  l’effort  pour  la  réception  du  chef  de  l’état  à  Gaoual  en  tête  de  bœufs  ou  équivalent  en  argent.

C’est  de  l’exploitation  pure  et  dure  s’est  insurgée le  porte  parole  des  éleveurs  de  Koundara :

« une  délégation  en  provenance  de  Koundara  nous  a demandé  de  participer  à  l’effort pour  l’accueil  de  Alpha  Condé à  Gaoual car   sa  venue  nous  concernerait tous  en  tant  qu’éleveurs et  qu’il  nous  fallait  réunir  14  têtes  de  bœufs. Ce montant  demandé  a  été  reparti  entre  les  districts  et  en  fonction  de  l’importance  des  cheptels contrôlés  par  les  éleveurs…..C’est  une  manière  d’exploiter la  population  paysanne  car  si  on  égorge  100 bœufs  Alpha  Condé ,ce  n’est  pas  son  problème, si  on  n’égorge  même  pas  un  coq ce  n’est  pas  son  problème »

Toutes  les  tentatives de  jonction  du  préfet  ont  été  vaines  mais  une  source de  la  délégation  spéciale   a  confirmé  la  véracité  des  propos  du  porte  parole  des  éleveurs.

Sans  recours ,il  ne  reste  aux  éleveurs que  leurs  yeux  pour  pleurer   car  ils  estiment  être  abandonnés  par  la  justice et  sont  conscients  que  leur  seule  importance  est  de  servir  de  vache  laitière  à  toutes  ces  sangsues  qui  composent  la  chaine  de  commandement  dans  le  pays  profond.

Pour  l’heure  et  avant  d’avoir  des  nouvelles du  préfet  Hassane  Sanoussy,  42 millions  c’est  la  valeur  vénale du  cheptel  de  14  bœufs  que  les  éleveurs  auront  versé au  préfet  des  lieux.

                                                                                               Ousmane  Koumanthio Tounkara

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE