Insalubrité: le dépotoir de Concasseur fait des victimes (Reportage)

1

Situé dans la commune de Ratoma, le dépotoir de Concasseur dégage des odeurs nauséabondes à ciel ouvert et affectent la santé des populations riveraines. Un reporter d’Aminata.com est allé à la rencontre des citoyens  de cette localité.

Ce phénomène d’insalubrité et de pollution reste une préoccupation majeure pour la santé publique de nos compatriotes guinéens qui y habitent. A cause de cette situation qui provoque la maladie dans la zone, le jeune  artiste, Ibrahima Sory Barry, habitant au milieu des ordures explique les conditions terribles dans lesquelles il y vit. « La pollution de cette fumée  pendant la saison sèche à Combos tue la population riveraine. Le mois passé une veille dame avait été transportée d’urgence à l’hôpital par suite de maladie. Après la consultation, les examens médicaux ont révélé la vieille fumait de la cigarette, pourtant, elle n’a jamais dans toute sa vie. Nous enregistrons également plusieurs cas de décès au dépotoir de Concasseur« , explique-t-il. Dans cette décharge, les engins chargés de transporter les ordures font régulièrement des accidents parfois mortels. « La semaine dernière, explique un habitant croisé au cours de notre reportage,  un camion a accidenté un enfant, il avait failli avoir ses pieds fracturés. Le conducteur du camion avait quitté sans se préoccuper de l’état de l’enfant »

La fumée de cette décharge se propage dans des nombreux quartiers de la capitale guinéenne. C’est les cas de Gbessia  et de Bambéto. « Les gens souffrent de cette pollution environnementale. Je me rappelle que c’est depuis 1987 les gens ont  commencé à déposer les ordures à Combos cela fait juste 30« , se souvient-il.

Ibrahima Sory Barry, habitant au milieu de la décharge
Ibrahima Sory Barry, habitant au milieu de la décharge

Il a souligné qu’à cause de la pollution, plusieurs  personnes cherchent à quitter ce quartier pour se loger ailleurs. « Ils ont pris conscience du danger de ces montagnes d’ordures », martèle M. Barry. « Ces ordures tuent à petit feu« ,  ajoute-t-il.

Oumar Sané l’un des habitants de la localité a grandi avec ce dépotoir. « Nous l’avons trouvé, je suis étonné de le voir  grandir chaque jour. Pendant la saison pluvieuse, les odeurs nauséabondes suivies des eaux souillées dérangent  les habitants. Mon père est décédé de suite de cette pollution. Chaque jour, nous voyons des malades« , indique  le jeune Sané. « Nous lançons  un appel pressant à l’égard des autorités de venir en aide pour nous débarrasser de cette montagne d’ordures. Nous demandons au gouvernement de penser à la santé. Nous souffrons pendant les saisons sèche et pluvieuse« .

Zézé Enéma Guilavogui pour aminata.com

 

Commentaires

commentaire



PARTAGER
Article précédentTribunal de Mafanco: Oustaz Taïbou Bah perd une première bataille
Article suivantLabé/Santé : qui du DRS ou du DPS manque de bonne foi ?
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE