Ils exigent des mesures daccompagnement de plus de 1500 milliards de nos francs

0

Oui, une fois encore, la Guinée sera témoin du comportement odieux de ses propres fils et filles face à l’intérêt général. Ces personnes dont il est question ne sont autres que les membres du Conseil national de la transition, CNT, installés dans le cadre des accords de Ouagadougou pour une durée de six mois en vue de légiférer pendant la période de la transition.

Mais voilà, plus de trois ans après leur installation, ces personnes issues de toutes les composantes nationales (Partis politiques, Syndicats, Armée, Opérateurs économiques Guinéens de l’Etranger, Journalistes, Personnes ressources, Coordinations régionales, Personnes âgées, Différents ordres nationaux, Organisations de paysans, autres ONG, REFAM, Jeunes, Femmes, Handicapés, …) continuent de mettre la pression et multiplier les démarches parfois avec des menaces à peine voilées pour obtenir dans les coulisses près du quart du budget national à mettre dans les poches.

Comme s’il n’y a aucune structure en Guinée pour dénoncer cela, et oeuvrer à lutter contre la pauvreté et la misère dans le pays et se travailler pour la promotion de la bonne gouvernance et le progrès national, les Guinéens à travers le CNT et le gouvernement de la transition se sont montrés, au cours de la transition, peu soucieux de l’avenir des populations au nom desquelles ils parlent et au nom desquelles ils devraient agir.

Si le Gouvernement de transition s’était arrangé à s’offrir près d’un millier de milliards de francs avant de quitter les fonctions en décembre 2010 (500 millions de francs guinéens par personne, une parcelle de 2000 m2, Un véhicule 4X4, …), sans compter les contrats de gré-à-gré attribués ça et là, les membres du CNT dont la composition ne reflétait aucune base juste, exigent eux 300 millions de nos francs et des parcelles entre autres comme mesures d’accompagnement.

Ce que les autorités d’alors avaient refusé de signer arguant qu’il revenait au futur Président élu d’honorer l’engagement. Plus de trois ans après, les voilà plus que jamais proches de la porte de sortie et ils veulent faire pleine les valises et les caisses.

Quitte à sauter demain sur d’autres occasions voir sur d’autres cadavres de Guinéens pour dire que la Guinée « est mal gérée, il n’y a ni courant, ni école, ni route, ni manger, ni école, ni,ni, ni….) pour engager d’autres innocents sur la voie du martyr.

Si nos sources sont bonnes, des démarches seraient déjà engagées et des pressions mises sur l’exécutif guinéen pour que nos futurs anciens conseillers obtiennent chacun au moins la moitié de la cagnotte initialement proposée. Une brochette de « mesures d’accompagnement » estimée à plus de 1500 milliards de farncs. Et la clé de répartition varie de 200 millions à 100 millions, selon le rang oocupé.

Les cadres nommés par décret eux, se retireront avec moins de 100 millions et le personnel avec  Zéro franc. Ainsi est la répartition faite par les » Braves Conseillers » de la Nation. Et pour tromper la vigilance de la population et des partenaires au développement, une proposition de virer les montants dans des comptes en banque a été déjà faite. Tout porte à croire, malgré la réticence du Pr Alpha Condé à donner son accord, que la procédure est lancée au niveau des finances et tout va pour le mieux, nous dit-on.

Notre rédaction vous propose ici la liste des membres du CNT, nommés sur proposition de Hadja Rabiatou Sérah Diallo, par le Général Sékouba Konaté, le 7 mars 2010. Rappelons que de tous ces membres, deux figures ont fait preuve de patriotisme, le Pr Lanciné Kaba, Guinéen résident à Chicago aux Etats Unis, Dr Makalé Traoré du REFAM. Ils auraient refusé dès le départ de façon « catégorique » de s’associer à une telle entreprise et surtout de toucher le moindre centime lié à cette fonction et exigé même que l’argent soit versé dans les caisses de l’Etat pour servir au programme de développement du pays.

Un comportement qui rappelle celui de Kabinet Komara, Premier ministre sous l’ère Dadis Camara et actuel patron de l’OMVS. Pendant sa fonction, il n’a touché aucun salaire et n’a jamais exigé la moindre récompense à son départ de la primature pour « services rendus à la nation », comme nos honorables Conseillers et ministres de la transition qui, durant l’exercice de leur mandat ont été rémunérés gracieusement avec l’argent du contribuable. Et ce, malgré la précarité dans la quelle vivent leurs compatriotes guinéens.

A noter que les trois conseillers démissionnaires en août 2012 à savoir Youssouf Camara de l’UFDG, Boubacar Sidiki Diallo des NFD et Sékou Béka Camara du PEDN ont rampé à même le sol pour leur réintégration au CNT et tenuez vous bien, cela n’est ni un compte, ni une fable mais de la réalité. Les autres, appelés à se retirer par l’opposition dite radicale l’avaient tout simplement refusé. Comme pour les donner raison, les formations politiques des partants ont plaidé plus tard leur retour ausein du CNT. Un écrit aurait même été fait courant 2013. Il a été décidé de tenir compte de leur présence dans cette « récompense » extrabudgétaire et en toute discrétion.

Notre rédaction saisit l’occasion pour rendre hommage au Pr Lanciné Kaba et Mme Makalé Traoré pour leur comportement de dignité et appeler tous players online casino les Guinéens à faire preuve de patriotisme et de bravoure en dénonçant cette dilapidation des fonds publiques dans l’impunité et pourquoi pas empêcher surtout la sortie de cet argent du contribuable pour des fins personnelles pendant qu’il est temps.

Et les grands perdants dans cette distribution injuste de l’argent public est bien l’Etat à travers les nombreuses victimes des tragiques évènements qui ont marqué le pays depuis 2006. Aucune mention, aucune ligne budgétaire de cette année à maintenant n’ont été faites pour dédommager les familles des victimes, considérées dans les discours des uns et des autres comme les martyrs du changement démocratique intervenu en Guinée en 2010.

Voici lalListe des membres du CNT, nommés le 7 mars 2010 par le Président de la Transition et bénéficaires de l’argent public du pauvre Guinéen.

I-Partis Politques

1- Zogbélémou Togba Maurice UFR

2- Dr Sagno Moussa ANP


3- Dr Touré Deen UNPG

4- Kandé Mamady RPG

5- Cissé Ahmed Tidiani MDP

6- Dr Diallo Mamadou Oury Ditinn PUD

7- Bangoura Abdoul karim PUP

8- Kéïta Aboubacar Sidiki LCC

9- Conté Fodé PGDP

10- Diakité Adama Léo UPg

11- Camara Youssouf UFDG

12- Touré Almamy Samory PDG-RDA

13- Kaba Kéfimba Kaye parti-Dyama

14- Camara Ahmadou Damaro ARENA

15- Diallo Abdoulaye UFD

16- Bah Oumou Lahouratou FUDEC

17- Bangoura Sékou Béka PDEN

18- Diallo Ylliasou UFC

19- Diallo Boubacar Sidiki NFD

20- Camara Karifa PTS

21- Camara Morlaye GND

22- Thiam Mohamed Aly Eric NGR

23- Bah Ahmadou Sadio PRD

24- Bangoura Fodé Mano ADPG

25- Hann Aïssata AND

26- Barry Fadima AGUINO

27- Mme Tonguino, Fatoumata Cissoko PNDE

28- Kouyaté Siaka AFPG

29- Kéïta Elhadj Mamadi PDA

II- Organisations Syndicales :

35-Diallo Hadja Rabiatou Sérah CNTG

36-Kourouma Soffi Daniel CNTG

37 –Bangoura Ibrahima Sobra CNTG

38-Diallo Mamadou Issa Tilé CNTG

39- Elhadj Douno Laye CNTG

40-Diallo Abdoulaye Lélouma CNTG

41-Mme Diallo Taïbou USTG

42-Sy Savané Elhadj Souleymane USTG

43-Soumah Elhadj Alhassane USTG

44-Tounkara Hadja Fatoumata USTG

45-Diallo Mamadou Saliou ONSLG

46-Baldé Elhadj AbdoulayeUDTG

47-Bangoura Hadja M’Magbè CGSL

48-Sylla Seydouba SIFOC

49- Dramé Sékou UGTG

50-Dioubaté Koura CGTG

III- Forces de défense et de sécurité

51-Camara Aboubacar Sidiki, Colonel

52-Doumbouya Amadou, Colonel

53-Diaby Abdoulaye Chérif, Colonel

54-Diallo Mamadou Boye, Colonel

55-Diallo Ahmed Oumar, Colonel

56-Youla Naby, Lieutenant-colonel

57-Koïvogui Maurice Akoye, Commandant

58-Kaba Mohamed, Commandant

59-Loua Alphonse, Commissaire

60-Guilavogui Jean Dougo, Capitaine

IV- Organisations de la Société civile

61-Diallo Bory

62- Camara Alhassane

63-Kourouma Dansa

64-Dramou Antoine

65- Soumah Elhadj Falouk Tafsir, CNOSCG

66-Dieng Bonata, CNOSCG

67-Diallo Mamadou Taran, CNOSCG

68-Condé Alhassane Douako, CNOSCG

69-Mme Douno Aminata, CNOSCG

70-Barry Aliou, Sat-View Internationale

V- Magistrats

71-Me Kéléfa Sall

72-Mme Cissé Souadou Diallo

73-Camara Abdourahamane Sidiki

74- Aribot Aïssata

75- Dioubaté Djély Mory

76-Barry Alhassane

77-Dénis Miche

78-Sow Goureissy

79-Béavogui Ibrahima

80-Sylla Salifou

81-Guilavogui Robert

82- Diallo Mamadou Bobo

VI- Guinéens de l’Extérieur

a-Europe

83-Samoura Djély Karifa, France

84-Pr Diallo Tirmisiou, Allemagne

85-Kpogomou Dominique A, France

86-Barry Boubacar, Suisse

b-Afrique

87-Diaby Djibi, RD-Congo

88-Bah Hadja Safiatou, Dakar

89-Tall Saïdou, RD-Congo

90- Kanté Mohamed Lamine, Seychelle

c-Asie

91-Barry Abdoul Majid Sultan, Chine

92-Dr Bah Mohamed Ben Saïd, Japon

d- Amérique

93-Pr Kaba Lancinè, Chigago

94-Diallo Abdoulaye, New York

95-Barry Assanatou, New York

VII-Ordres professionnels

96-Dr Cissoko Ibrahima Sow, UNOOSPG

97-Mme Fofana, Barry Fatoumata, UNOOSPG

Ordre des Avocats

98-Me Traoré Mohamed, UNOOSPG

VIII-Coordinations Régionales

99-Kaba Baro, Haute Guinée

100-Dr Barry Mohamed Bachir , Moyenne Guinée

101-Yansané Elhadj Baramokoba, Basse Guinée

102-Guilavogui Dénis Galéma, Guinée Forestière

IX-Organisations de défense des Droits humains

103-Camara Bonsa, COODDH

104-Diallo Mamadou Malal, COODDH

X- Organisations de Jeunesse

105-Sandouno Pascal, MONAJEG

106- Touré Abdoulaye, BONAJES

107-Dansoko Abdoulaye Demba, FSPE

108- Traoré Mohamed Mandian, UNEP-Guinée

XI-Organisations patronales

109-Kourouma Lansana Nana, CEPEG

110-Mme Touré Julliette Camara, CEPEG

111- Diallo Youssouf, CEPEG

112-Koumbassa Elhadj Abdoul Karim, CNPG

XII- Médias privé et public

113-Diallo Souleymane, AGEPI

114-Camara Amadou Tham, AGUIPEL

115-Traoré Sékou Mady, URTELGUI

116-Fofana Bouya, Association des Journalistes de Guinée

117-Saran Touré, APAC

118-Condé Abdoulaye, journaliste

XIII- Organisations des Femmes

119-Souaré Binta Nabé, CONAG-DCF

120-Dieng Haby, AGFJ

121-Mme Traoré Gniépou, AFDRED

122- Camara Hadja Sougoulé Managbè FEGUIFRED

XIV- Organisations Paysannes

123-Diallo Moussa Para, CNOPG

124- Dr Chérif Lanciné, CNOPG

XV- Organisations Artisanales

125-Fofana Elhadj Boubacar, FENAG

126- Camara Hadja Fatoumata Noumou, FENAG

XVI- Congrégations religieuses

e- Ligue Islamique

127-Sylla Elhadj Mamadou Saliou

128- Fadiga Elhadj Ibrahima

129- Sow Mariama Siré

f-Conseil Chrétien

130-Monseigneur Albert Gomez

131-Bama Jacquéline

XVII-Personnes Ressources

132-Diallo Habib, ancien ministre

133- Camara Mamadou, professeur

134- Diallo Hadja Alimatou, Justice

135-Kandet Mohamed, Adminitrateur Civil

136-Baldé Fatoumata Diarraye, Ingénieur génie rural

137-Bah Thierno Oumar, Architecte

XVIII-Personnes handicapées

138-Condé Mamadou

XIX-Opérateurs économiques, secteurs informels

139-Diallo Mamadou Saliou Kégniéko

140-Baldé Mamadou Lamine,

141-Diallo Alpha Amadou Kourou

XX-Personnes Agées

142-Koumbassa Elhadj Aboubacar

XXI- Chambre des Mines

143-Diallo Mamoudou

XXII-Chambre d’Agriculture

144-Noba Mohamed

XXIII-Réseau des Femmes Africaines Ministres et Parlementaires de Guinée

145- Dr Traoré Makalé, Professeur de Droit

146-Mme wilkinson Jeanne Claude

147-Mme Camara Aminata Barry

148- Bangoura Hadja M’Mawa

XXIV-ONG

149-Béavogui Tété

150- Camara Mohamed Cheick

151-Diallo Binta

XXV-Médecins

152-Dr Sangaré Maïmouna Bah, ancien ministre

153-Curtus Kadiatou, Assistante

154-Dr-Camara Fatou Sikhé, CHU-Donka

155-Pr Diallo Fatoumata Binta Mambadiao N’deng, CHU-Ignace Deen

Aminata.com



PARTAGER
Article précédentDubreka : r
Article suivantTentative de suicide
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

1 COMMENTAIRE

  1. C’est un choix personnel de renoncer à son droit aux indemnités de fonction comme l’ont fait certains déjà…
    Mais leurs exemples ne constituent en rien un argument pour illégitimer ce droit pour d’autres qui en reclament. Cependant, le caractère légal et légitime de la chose devra d’abord primer. Alors on s’intéressera forcement à la question: Ont-ils droit à quelque chose? et que dit la loi dans ce sens? A ce que je sache, contenu de leur mandat faisant office de l’Assemblée Nationale et cumulé avec d’autres hautes responsabilités relevant d’institutions républicaines non encore mises en place, j’estime qu’ils ont droit à des indemnités, mais combien? je ne saurais le dire.

  2. Après quel service rendu? Ils n’ont rien fait et ne méritent rien. Ce sont des simples caisses à raisonnances!
    On leur connaît avant aujourd’hui.

  3. C’est à cause de leur interêt personnel que la transition a pris tout ce temps.Ils ne veulent pas que cela finisse.
    Je pense qu’il faut leur dire de faire recours à leur pension de retraite maintenant , et nous laisser au moins avoir l’electricité denrhée indispensable au developpement d’un pays selon Lenine.

  4. La GUINEE n’en finira jamais avec le crétinisme de certains de ses enfants. Le grand problème de la GUINEE est la propension a refuser le respect pour tout ce qui est respectable. Moi, je pense que le CNT ne peut être pris pour responsable de la durée de la transition, puisque la constitution qu’il a rédigée ne prévoyait que six mois, mais soyeux objectif et sérieux qui ne voulait pas organiser les législatives? Qui a soulevé les difficultés et les obstacles aux élections? Chaque fois que des difficultés sont survenues le CNT a pris la loi adéquate rapidement. Qui a refusé la promulgation des lois? Quand des crises ont surgi, le CNT a rapidement pris les mesures pour amener les parties autour de la table.
    Vous critiquez les mesures d’accompagnement, partout ou il y a eu transition, les acteurs de cette période ont été gratifiés pour service rendu. Dans tous les pays ce sont les récompenses, la reconnaissance des mérites qui ont encouragé les dévouements et l’engagements. Le montant, êtes-vous sûre de votre source?
    Cessons d’insulter ceux qui ont travaillé pour la nation, encourageons les en préservant l’esprit de mesure.
    Comment voulez-vous promouvoir le volontarisme quand l’injure est la recompse? Ceux qui n’ont rien semblent avoir raison.

  5. On sent que l’auteur de ce texte est un personnage aigri et malhonnête. Dr L KABA dont il parle ne s’est jamais présenté au CNT, il n’a jamais pris part à une séance, comment peut-il prétendre, à plus forte raison renoncer quand tout simplement il est resté aux USA. Vivent ceux qui ne font rien.
    Mme Makale Traoré n’a jamais été membre du CNT. Elle appartenait au personnel d’assistance, Directrice de la coopération. Elle a démissionné au profit du poste de Directrice de campagne de Alpha Condé lors des présidentielle, a quel droit a-t-elle renoncé? Après sa débâcle avec Alpha qui lui a tout refusé, elle a fait ce que l’article a reproché a Beka et ses compagnons, le retour au poste abandonné.
    A qui faire la leçon d’indignité? Le représentant de Aminata.com dans les couloirs du CNT était toujours en quête de sous pour son transport, il avait toujours le sourire doux pour une poignée de main et l’obole de Rabi. Cris-tu être a l’abri de tous regards, je suis un admirateur du CNT et des ses membres, ils ont des choses historiques et méritent notre respect.
    Aminata.com devrait sortir de l’aigreur et faire du journalisme objectif. L’information doit être informative, éducatrice, pas désobligeante, tendancieuse et injurieuse!
    Raoul

  6. Je suis déçu par cet article de Aminata.com. Donnez-nous l’information et laissez nous apprécier. Il ne faut pas faire des articles pour monter les guinéens les uns contre les autres. Pourquoi cette longue liste? Savez-vous calculer? 1500 milliards divisés par 150, font 10 milliards par personne. Oh mauvaise quand tu m’étrangler!
    Il faut être sérieux et serein quand on fait le journalisme. Bravo Rabi! Bravo le CNT, vous êtes entrés dans l’histoire par la porte de l’honneur.
    D Alseny, Matoto Conakry

  7. Notre pays est réduit a cela, des problèmes d’argent derrière chaque situation. Argent de la corruption dépensée au détriment du contribuable. Celui qui a laissé répandre cette nouvelle pour être publiée dans les journaux poursuit un but. Les membres du CNT SONT DES HOMMES ET DES FEMMES COMME LES AUTRES AVEC LEURS FAIBLESSES. parlant d’argent, Aminata.com est le seul journal qui a fait peu de cas de l’affaire Palladino et des 13 milliards GNF. Quant aux suites de ces affaires, Aminata.com n’en a eu cure. Quel est le lien secret entre vous et le gouvernent. Au fond Amadou DIALLO et Djene KABA sont condisciples au CER de Matam. Tout se tient et peut se comprendre.
    Cette affaire est un non événement. Il s’agit de savoir si de l’argent doit être payé ou non a un groupe de citoyens, plus exactement de savoir qu’ au moment ou ce groupe quitte les affaires, il y aurait lieu de leur une indemnité de départ. Le montant est-il démesuré? Est-il juste? Les réflexions et questions de Alseny me paraissent pertinentes. La bonne foi doit guider le journalisme et les journalistes. Donner les informations, laisser les commentaires, n’infantilisez pas les lecteurs. Ils savent analyser et comprendre. Il y a encore du chemin pour un journalisme de qualité en Guinée . Informer, sensibiliser, éduquer et ne jamais manipuler, ni jeter le feu sur l’huile. Je ne me suis pas intéressé au travail du CNT, je ne peux donc l’apprécier, mais faire des lois est une grande œuvre qu’il ne faut pas jeter aux gémonies. Un législateur mérite du respect.
    Je crains que les nombreuses contestations qui se profilent a l’horizon ne décrédibilisent la future assemblée. Voilà un sujet sur lequel Aminata.com peut faire œuvre utile et se dégager de ses petites affaires de gros sous sordides.

  8. D’où sort ce Souare? Est-il en Guinée? Si la transition a duré, cela ne peut être imputé au CNT qui était sous les ordres de Alpha condé. Les affaires de recensement, de révision de listes, de Waymark et de Sabari technologie ne proviennent pas du CNT. Les atermoiements de la CENI avec Lunceny CAMARA, la mise en place d’une nouvelle CENI, n’était nullement le fait du CNT. Souare allez chercher votre agneau sacrificiel ailleurs. Les responsables de la longévité du CNT sont le Pr ALPHA CONDÉ, LE RPG ET L’OPPOSITION. Le pauvre CNT s’est trouvé coincé entre ces forces maléfiques qui font la misère de notre pays. Mais Souare devait être en soirée interminable pour ne pas comprendre ce qui passe en Guinée. Ces trois coquins étaient très pressés de ne pas aller aux législatives a cause de calcul sordides. Ne faites faire au CNT les frais de cette situation bêtement politicienne, style Guinée.
    Alpha ne veut pas payer au CNT ce qu’il a promis. Ce n’est pas la première fois, puisque SEKOUBA KONATE, attend toujours d’être désintéressé et Nouhou THIAM au lieu de recevoir son argent croupit en prison! Alpha est fort et Mohamed Diop et Levia vont le savoir, puisque Alpha a perdu Kaloum et ils ont laissé BAIDY ARIBOT financer sa campagne avec l’argent débloqué par Alpha qui veut savoir comment ses sous sont tombés dans les mains de Baidy, une bagatelle de 2 milliards GNF! Qu’elle poisse perdre Kaloum et l’argent de la campagne! Tétra ! Baidy fa!

  9. Aminata.com écrit: »Notre rédaction saisit l’occasion pour rendre hommage au Pr Lanciné Kaba et Mme Makalé Traoré pour leur comportement de dignité et appeler tous les Guinéens à faire preuve de patriotisme et de bravoure en dénonçant cette dilapidation des fonds publiques dans l’impunité et pourquoi pas empêcher surtout la sortie de cet argent du contribuable pour des fins personnelles pendant qu’il est temps. »
    Je pense que Raoul a posé la bonne question, a qui Aminata.com rend-il? Qui lui a dit que M. KABA a renoncé a quoi? As-il le droit de prétendre a quelque chose? Quand la Nation avait besoin de ses fils est-il venu? A-t-il seulement visité le palais du Peuple? Vous racontez n’importe quoi! Je sais que Dr KABA se respecte beaucoup pour recevoir votre hommage?
    Makale a renoncé a quoi? Rien puisqu’elle ne pouvait prétendre a rien, elle n’a jamais été membre du CNT pour avoir droit à quoi que ce soit. Gardons nous de l’ignorance, elle fait toujours, elle pousse a exposer sa vacuité.
    Vous rendez hommage à ceux qui n’ont rien fait et vous vous libérez en vitupération malveillante contre ceux qui ont voulu travailler, qui ont donner le meilleur d’eux mêmes pour offrir un cadre juridique et institutionnel propice a une transition apaisée. Arrêtez de distiller et dispensez le venin de la division! Stop, la Guinée a besoin d’autre chose que de vos commérages nauséabondes. Ce que vous avez écrit n’est pas un article, c’est l’épanchement haineux de votre cœur envieux.
    Alseny vous mis a sous le nez les effluves de votre exagération, 10 milliards par personnes! Ou êtes vous aller tirer ce mensonge de 1500 milliards. Vous prenez les guinéens pour des cons pour gober si facilement cette fadaise de mauvais goût?
    B M L Labe

  10. Le CNT n’est pas fou de demander une somme si faramineuse. Si il l’est, Alpha ne l’est pas pour payer! Comment le paierait-il? Cet article pue la folie de son auteur!

  11. Jean Marie Doré a gracement payé ses ministre, quoi de plus normal que Rabi en demande pour ses collègues! Il y a eu semble-t-il une Ordonnance présidentielle qui a reconnu ce droit. Donc réclamer la somme est légitime! Seulement, le journaliste y est allé trop fort!

  12. Alpha Conde ne paired Jamari’s Cet argent. Que celui qui vent rever reve! Ce qui n’est pas interdit. On a pas a s’en prendre au CNT. Le government est bien place pour savior s’il doit payer ou pas. Un article de journalists ne changers rien a cela. On connait la formulae: le chine above, la caravane passé!

  13. Je trouve le montant de 1500 milliards très exagéré, ne serait-ce pas le pur fruit de l’imagination débordante d’un journaliste en mal de sensation a vendre! Il ignore que celui par qui le scandale éclate est maudit. Si le CNT réussit a se faire payer cette somme, que bien lui fasse.

  14. Je ne sais qui est ce Souare, mais je dois dire qu’une telle réaction a fleur de peau n’est pas digne d’un Souare. Nous sommes connu pour la sage prudence et le langage respectueux que nos ancêtre nous ont léguée. Mon frère BOUBACAR a du certainement s’arrêter sur la somme de 1500 milliards et ne l’a pas divisée par le nombres de membres du CNT. S’il avait procédé de cette manière, il aurait compris que ce journaliste prend ses lecteurs pour des cons faciles a manipuler.
    J’ai fait ma petite enquête ces personnes auxquelles il rend hommage n’ont pas participé aux travaux du CNT , ils ont raison, s’ils l’ont fait de renoncer, légitime ou pas, ils n’ont pas droit à une reconnaissance à plus forte raison a une récompense. L’hommage rendu est sans objet, inutile et ridicule.
    M. Amadou DIALLO, patron de Aminata.com devrait renvoyer ce journaliste indélicat qui oublie qu’il s’en prend a des mères et pères de famille. On peut user du langage du respect pour dénoncer, reprocher, condamner. Mais la trivialité est la gangrène qui ronge la mentalité de bien de journaliste. Bon sang, un journaliste est un homme de grande culture, doté d' »un sens élevée de responsabilité dans les information qu’il soumet a la consommation.
    M.Amadou DIALLO rappeler a votre employé les élémentaires règles de la déontologie journalistique. Invitez le à lire les commentaires sur ses articles.

  15. Attention, il y a un erratum! On peut dire Bravo a M.Amadou DIALLO qui vole au secours de son collaborateur. Mais il a omis dans cet erratum de donner le nom de ce journaliste qui a certainement oublié qu’il a un nom qui devrait apparaître à la fin de l’article, couardise ou cachoterie? Pour un journaliste qui donne une information qui appartient au genre scoop, c’est étrange, disons insolite!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here