Ibrahima Sobra Bangoura défend son budget au CNT

Le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la construction, Ibrahima Sobra Bangoura était le samedi 21 décembre devant le CNT pour défendre son budget.

D’entrée de jeu, l’ancien membre du CNT a dit toute sa joie de retrouver ses pairs qu’il côtoyait jusqu’à sa nomination dans le gouvernement par le Pr Alpha Condé. Suivra ensuite la présentation de la politique de son département qui se résume par l’amélioration du cadre de vie pour les Guinéens et cela conformément aux objectifs du Millénaire pour le développement dans son article 7. Conformément à la vision du département à l’horizon 2020, 75% des populations vivant dans des taudis devraient connaître une amélioration de leurs conditions de vie.

Du budget, bouclé à 106 milliards 571 millions 112 mille GNF en 2013, il passe à 190 milliards 591 millions 868 mille GNF soit une augmentation de 78,84 %.
Cette augmentation sensible du budget se justifierait par la rénovation du palais des nations et qui jette une poudre dans les yeux des cadres du département qui se plaignent de la prise en compte de leurs projets et programmes ficelés pour 2014.

Au nombre des projets dont les contrats ont été approuvés main non crédités figurent :

L’application des schémas directeurs des villes de l’intérieur du pays, le recensement et l’immatriculation des domaines fonciers de l’Etat ou encore le projet d’études de la construction du siège du département et des directions régionales. Le tout pour un montant 15 milliards 800 millions de Francs Guinéens.

Au moins un projet en cours de réalisation nécessite une augmentation de crédits alloués. Il s’agit du Palais des nations où un gap de 21 milliards reste à trouver.

Des projets comme la réhabilitation des services sociaux, régionaux et préfectoraux (dans un état déplorable), celui des études et la réhabilitation de la cité du Niger (totalement délabrée et abandonnée), du projet d’études des infrastructures de même que la mise en place des plans fonciers, la restructuration des quartiers irréguliers dans les grandes villes, celui de l’aménagement des sites des logements sociaux et le projet d’aménagement du site des 200 logements exigent une enveloppe de 52 milliards 850 millions.

Tous ces projets ont été purement et simplement ignorés dans la nouvelle nomenclature budgétaire. Le ministre et ses collaborateurs visiblement préoccupés ont plaidé devant les conseillers pour solliciter leur appuie auprès de la commission des finances pour l’amélioration de leur budget.

Un appel au pied qui semble avoir trouvé de bonnes oreilles. Du moins d’après la déclaration du président par intérim de la commission de contrôle et de suivi de l’action gouvernementale, Dr Cissoko.

B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER
Article précédentTchad 2013 : la réhabilitation impossible d’un dictateur notoire
Article suivantLe budget des travaux publics réduit à 40% par rapport à 2013.
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here