Guinée: du nouveau dans la coopération avec le Maroc

[dropcap class= »kp-dropcap »]L[/dropcap]a visite de souverain chérifien en Guinée augure des lendemains meilleurs dans la coopération guinée-marocaine. C’est du moins l’attente et l’espoir des guinéens après la tournée Ouest-africaine qui a conduit respectivement Mohamed VI au Mali et en Côte d’Ivoire. Une attente et un espoir qui se justifient parfaitement bien surtout quand on sait que l’amitié entre les deux pays date du début de l’indépendance de la Guinée.

Le grand père du roi actuel avait implanté une base solide d’amitié fraternelle entre le jeune Etat indépendant et le Royaume du Maroc. Le fait que guinéens et marocains puissent se fréquenter et mener leurs activités sans visa de séjour est déjà un bon exemple de coopération que les uns et les autres doivent au Roi Hassan II et au Président Ahmed Sékou Touré. Il s’en est suivi des accords de coopération matérialisés dans le domaine de l’éducation et celui économique et commercial.

C’est à n’en pas douter une nouvelle dynamique qui se profile avec la visite que doit effectuer à partir du 1er mars 2014, le Roi Mohamed VI.

Dans la capitale guinéenne, les autorités s’activent depuis un bon moment pour réserver un accueil chaleureux au souverain Chérifien qui visite la Guinée pour la première fois depuis qu’il est arrivé à la tête du Maroc. A noter que le prince héritier Mohamed VI est venu pour la dernière fois en Guinée en 1984 lors des obsèques du Président Ahmed Sékou Touré.

[dropcap class= »kp-dropcap radius »]C[/dropcap]ette visite officielle, au dire du ministre guinéen de la coopération permettre la signature d’une dizaine de conventions portant sur les domaines de l’eau, de l’électricité, des mines et du commerce ainsi que le secteur hôtelier, ceux du ciment et des finances, notamment la banque.

De toute évidence, le guinéen sera très soulagé s’il voyait la pénurie d’eau et d’électricité prendre fin avec cette coopération sud-sud qu’on souhaite exemplaire. Pourvu que la matérialisation ne retarde pas.

Aussi, il serait intéressant que la Guinée profite de ce séjour de sa Majesté pour une formation islamique à grande échelle pouvant barrer la route à l’extrémisme religieux dont les conséquences sont toujours fâcheuses.

Elhadj Abdoulaye Diallo pour Aminata.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here