Guinée : le parti « panafricaniste» NGPG lance le mouvement de la révolution verte

Le parti nouvelle génération pour le panafricanisme guinéen (NGPG), a procédé samedi 7 octobre 2017, au lancement du mouvement de la révolution verte.

C’est à son siège social, devant des jeunes militants et sympathisants à Cobaya, commune de Ratoma que des responsable de la NGPG, ont lancé le mouvement de la révolution verte. Cette activité intervient à une semaine du lancement du baptême de feu dudit parti sur l’areine politique guinéenne.

Selon le Responsable, chargé de piloter le projet de la révolution verte, Augustin Koundouno, partout dans le monde entier la révolution est en train de se passer. La Guinée pour laquelle le mouvement est en train de se faire ne doit pas rester en marche. Parce qu’il s’agit bien de leur destiné, de la nation guinéenne.

« Tant donné que nous avons tous un devoir vis-à-vis de notre nation, alors nous devons nous lever ensemble pour marcher afin de dire à cette opposition qui marche et qui ne fait que tuer les jeunes, qui manipule la jeunesse de se mettre de côté et de dire  au pouvoir qu’on en a assez de se qui passe », a-t-il martelé.

Le poursuivant, il a déploré la souffrance dont la guinée est confrontée. «  59 années de souffrance, la Guinée n’en a pas du tout besoin. C’est pourquoi nous sommes là pour marcher, prouver à ce peuple  que nous sommes prêts au changement sans la violence. Que nous sommes décidés à prendre notre destin en main », a-t-il ajouté.

Ensuite, M. Koudouno a expliqué que le mot d’ordre de la révolution verte signifie que les membres de la NGPG sont décidés et ils cherchent l’opportunité d’avoir le pouvoir. « Avoir le pouvoir pour mettre en place un programme de société qui peut sortir la Guinée de l’ornière. Ce programme de Société c’est bien le Baro 7 ».

Pour la mise en place de ce Baro 7, il a indiqué qu’ils ont besoin d’être devant l’areine nationale, d’avoir le destiné du pays,  afin de mettre chacun à sa place et de donner à chacun le bonheur qui doit lui revenir, parce, selon le chef du projet, tous les guinéens sont égaux devant la loi, et ils ont tous droit à la même prospérité.

Cette deuxième activité du parti NGPG s’est déroulée une nouvelle fois à l’absence de son président Alpha Kabinet Baro

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here