Guinée: lancement de la campagne de promotion des droits humains

Malgré l’important effort qu’ils fournissent dans la construction de la paix et de la démocratie, les défenseurs des droits de l’homme ne sont pas suffisamment protégés contre des représailles à travers le monde plus précisément en Afrique de l’Ouest.

Depuis 2014, 87 défenseurs des droits humains et 48 journalistes ont été arrêtés seulement en Afrique de l’Ouest. Les organismes des défenses des droits humains se sont inquiétés de la détérioration de la situation dans cette partie du continent africain.

C’est pour donc inverser la tendance que l’ONG Amnesty international Guinée a lancé ce samedi 17 juin 2017, la campagne intitulée «Osons le courage» pour la protection et de promotion des défenseurs des droits humains.

A cette occasion, il a été organisé à l’intention des étudiants, une conférence débat sur le thème «rôle et responsabilité des défenseurs des droits humains» à l’Institut universitaire des hautes études de Guinée (IUHEG).

Selon le chargé de programme d’Amnesty International Guinée, Abdoul Aziz Diallo, certains Etats passent par «la diabolisation des activistes» pour étouffer leurs voix aux yeux des populations ainsi que la promulgation de législation contraignante à l’égard des défenseurs des droits humains. «Les Etats considèrent les défenseurs des droits de l’homme comme des opposants. Alors qu’ils doivent les reconnaitre et les encourager», souligne-t-il.

Le chargé de programme protection au HCDH, M. Sacko a mentionné dans son exposé que le respect des droits humains ne sera pas effectifs sans un chargement de mentalité. «Il faut donc un engagement fort des Etats, mais aussi de tous les citoyens pour pouvoir limiter les violations des droits de l’homme».

Abdoul Malick Diallo
+224 655 62 00 85
dialloabdoul110@gmail.com

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook