Guinée: la dépravation juvénile est devenue phénomène social

0
dépravation juvenil, bar, jeunes, delinquence, banditisme, drogue
dépravation juvenil, bar, jeunes, delinquence, banditisme, drogue

Depuis quelques années l’éducation des jeunes bat de l’aile à Labé et la réputation de ville sage qui collait à la peau de Labé n’est plus d’actualité tant cette image est entrain d’être torpillée par les jeunes de nos jours.

Poète et père de famille Sékou Cissoko s’en indigne:

<<ces jeunes qui en principe sont l’espoir,tout ce qu’ils sont entrain de faire est en porte à faux avec ce qu’ils devraient être, ils sont en plein dans les vices,en plein dans la perdition….on boit les filles et les garçons.>>

La nuit, le spectacle qu’offre Labé est un choc à la morale et à la bonne conscience le gouverneur Sadou Keira en parle:

<<il y a la délinquance qui a pris toutes les consciences, consommation de drogue,d’alcool et la dépravation, quand vous sortez la nuit vous êtes ahuris,vous vous demandez si vous êtes dans cette ville de karamoko Alfa>>


Dans cette dérive généralisée les jeunes filles s’illustrent de fort belle manière Aissatou Ousmane Baldé tente de trouver un exutoire tout en proposant un plan simple:

<<tout au début c’est l’éducation à la base ce qui les mène dans ce sens….il faut orienter ces jeunes filles vers d’autres centres d’intérêts la lecture,le cinéma.. >>

Pour le doyen Kalidou Dieng de la société civile,les jeunes doivent se prendre en charge en embrassant les filières professionnelles :

<<une jeunesse doit aspirer à l’emploi donc au travail…. Quand tu n’as rien à vendre,à proposer comme compétence tu risques déjà d’être à l’arrière plan.>>

A noter que la nuit, les clubs offrent un désolant spectacle où les jeunes parfois des mineurs viennent découvrir l’univers des drogues,de la chicha,de l’alcool et du sexe.

Et ces soirées bacchanales ont fait déserter bien de jeunes filles de leur famille leur faisant compter désormais sur leurs charmes.

Ousmane Koumanthio Tounkara



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here