Guinée Bissau: le Premier ministre accuse Alpha Condé

M. Emballo a été désigné Premier ministre de Guinée Bissau, suite à la médiation du président guinéen Alpha Condé, sous l'égide de la CEDEAO.
M. Emballo a été désigné Premier ministre de Guinée Bissau, suite à la médiation du président guinéen Alpha Condé, sous l'égide de la CEDEAO.

Le Premier ministre de la Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embalo, nommé en novembre, s’en prend à la médiation du président guinéen Alpha Condé qu’il accuse de jouer un rôle négatif dans la crise.

M. Emballo a été désigné Premier ministre de Guinée Bissau, suite à la médiation du président guinéen Alpha Condé, sous l’égide de la CEDEAO.

Toutefois la nomination d’Emballo, qui a prêté serment avec son gouvernement le 13 décembre, a été rejetée par le PAIGC, le parti majoritaire à l’assemblée nationale.

Umaro Sissoco Embalo a déclaré à l’AFP savoir que le président Condé est contre sa personne et que ce dernier ne s’en cachait pas d’ailleurs.

Il affirme que des rapports des services de renseignement de Guinée Bissau montrent que le chef de l’Etat guinéen à appelé des hommes politiques à Bissau pour bloquer son programme au parlement.

Et puis Emballo ajoute qu’il pourrait demander à la CEDEAO de choisir un autre médiateur pour remplacer Alpha Condé.

La Guinée-Bissau est plongée dans une crise politique depuis la destitution en août 2015 par le président José Mario Vaz de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, le chef du PAIGC, auquel tous deux appartiennent.

Pourtant la constitution du pays dispose que le choix du premier revient au parti majoritaire.

Mais le PAIGC ayant perdu la majorité absolue à la suite de la fronde de 15 députés, le président bissau guinéen veut s’appuyer sur une majorité alternative, constituée des 41 députés du Parti de la rénovation sociale (PRS), deuxième formation à l’assemblée, et des 15 frondeurs.

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here