Guinée: au-delà de la tension politique

0

A présent que tous les regards restent tournés  vers la Cour suprême pour la proclamation définitive ou non des résultats définitifs des législatives, les guinéens se posent de nombreuses questions sur l’issue finale du processus.

Ceci intervient au moment où l’optimisme s’installe progressivement chez les citoyens qui reprennent les activités  économiques de façon progressive. Dans la capitale Conakry, l’on commence à renouer  avec les bouchons dans la circulation routière comme pour dire que la peur de la violence est en train de quitter les esprits.


 

Sans doute, les partis politiques ont contribué à l’apaisement des cœurs et des esprits en faisant retomber la surenchère. Aujourd’hui, la question principale est de savoir si la Cour Suprême de Guinée annulera les circonscriptions électorales  où le vote s’est mal déroulé. Pour  une partie de l’opinion tout dépendra de l’ampleur des irrégularités et de la preuve qui en découle surtout. Car, dans le processus de démocratisation et d’instauration de l’Etat de droit en cours dans le pays, les guinéens devraient et accepter les dispositions de la loi.

 

De toute évidence, il y aura toujours des insatisfaits. Mais si le droit est dit sans parti pris, ce groupe se soumettra au verdict de la Cour Suprême. Car, après tout, l’essentiel pour les guinéens dans leur ensemble, c’est la paix. Et la recherche de cette  paix ne peut être qu’une œuvre commune aux gouvernants et aux gouvernés, s’il est vrai qu’ils aspirent tous à la démocratie véritable et à l’Etat de droit.

 

Elhadj Abdoulaye DIALLO  pour Aminata.com



PARTAGER
Article précédentPita: la rentrée scolaire tarde dans certaines localités
Article suivantKissidougou : Un homme tue l’amant de sa femme
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

1 COMMENTAIRE

  1. Un tres excellent commentaiee digne d’etre HONORE DE LA PART DU SITE aminata.com.C’est le role d’un journaliste des medias ou reseaux-sociaux sans frontiere pour eviter de troubler l’atmosphere de la paix national d’un pay en crise politique. Apprendre aux citoyens que la decision d’une cour supreme est consideree comme FINALE ET IRREVOCABLE. LESSON que tout bon citoyen doit apprentre par coeur sans se laisser entrainer par l’ambition demesuree des politiciens comme Mr SIDIA TOURE DE L’UFR qui nous apprend que »LA COUR SUPREME DE LA GUINEE EN PARTICULIER ET D’AUTRE PAY EN GUINERAL TRAVAIL POUR LE GOUVERNEMENT EN PLACE ». AVEZ-VOUS APPRIS CETTE LESSON MES CHERS LECTEURS?

  2. Mr EAD croyez a l’indépendance de la CS ?? moi je pense la ou BAKARY FAUX-FANA n’a pas réussi SYYLA de la CS réussira pour AC…

  3. SI LE DROIT EST DIT SANS PARTI PRIS!!!! Les guinéens de tout bord doivent accepter.Mais dans le cas échéant
    l’ article 10 de la constitution rentrera en vigueur.Le grand Houphouët Boigni avait dit que: »La paix n est pas un simple mot mais un comportement « .
    Personne ne doit accepter qu’ on détourne son choix pour quelque motif que ce soit.Même ceux qui sont devenus subitement patriotes en Guinée.Si tu as 18%(historiquement )contente toi de ça et celui qui a 43% doit être félicité.Vivela paix =bon comportement .

  4. Mr Kaba, vous avez bien raison de dire « si » le Droit est dit mais moi je doute beaucoup sur l’indépendance du président de la CS de plus même s’il n’a pas été nommé par AC; selon la loi guinéenne sa procédure de nomination ne lui donne pas une large manœuvre sur ces décisions( de dire le droit).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here