Guinée: après l’opposition, les commerçants victimes de pillage vont manifester le 3 août

Après le mouvement « Jeunesse s’organise maintenant pour son avenir (Jomaa) » d’Elie Kamano et l’opposition républicaine dirigée par Cellou Dalein Diallo de l’union des forces démocratiques de Guinée(UFDG), c’est le tour du collectif des commerçants victimes de pillage de rencontrer la presse dans l’après-midi de ce lundi 10 juillet 2017 pour annoncer des manifestations de rue.

Après plusieurs menaces de manifester, ces commerçants victimes de pillage en 2013 passent à la vitesse supérieure pour exiger leur indemnisation. Au nom du collectif, Emile TOGBA, a dit que si on ne les indemnise pas jusqu’au 20 juillet 2017, une série de manifestation commencera par une marche pacifique le 3 août 2017.

« Nous informons l’opinion nationale et internationale, le président de la république, les opposants que si on ne nous indemnise pas d’ici le 20 juillet, nous entamerons des protestations à partir du 3 août par une marche pacifique. Cette fois-ci, si on commence, c’est jusqu’à obtenir satisfaction. En plus de la marche, de Yomou à Conakry, tous les opérateurs économiques vont fermer boutiques et magasins jusqu’à ce que les victimes soient indemnisées. Nous avons mené toutes les démarches en vain. Maintenant nous passons à la vitesse supérieure. On a pleuré partout. On refuse de nous indemniser. C’est une honte nationale. Il y a eu plusieurs fois des accords pendant les dialogues politiques mais rien n’a été respecté, a-t-il regretté.

Avant de terminer, il a dénoncé des propos de certains responsables du parti au pouvoir qui auraient affirmé que c’est une liste partielle qui a été déposée.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
+222 622 304 942

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here