Grève des banquiers : réaction des quelques citoyens

0

La FESABAG (fédération syndicale autonome des banques et assurances de Guinée) a entame une grève depuis mercredi dernier. Elle présente une plateforme revendicative contenant 11 point, dont une augmentation de salaire de 84%. Face à cette situation toutes les banques sont fermées. Les citoyens ne condamnent pas cette grève, mais estiment que le moment est mal choisi.

Mamadi Keita est enseignant : «la grève des travailleurs des banques à un impact très négatif sur la population dans la mesure où elles sont le poumon de toutes les activités. Cette situation est vraiment catastrophique pour nous enseignant parce que nos espoirs reposent  sur nos maigres salaires. Et si nous ne pouvons pas être en possession du peu qu’on nous paye c’est un autre problème ».

Ibrahima Boye Diallo est gestionnaire comptable : «c’est normal de revendiquer ses droits lors qu’on estime qu’ils sont violés, mais nous sommes à la vielle du mois de ramadan et plus précisément la fin du mois. Tous les salaires sont transférés dans les comptes et si les banquiers sont en grève nous ne pouvons récupérer de l’argent liquide. Et avec ça que nous pouvons effectués nos différents achats,  le ramadan demande beaucoup de dépenses. Cette situation ne doit pas perdurer, nous souhaitons qu’il trouve un terrain d’entente au plus vite».


Abdoulaye Camara citoyen de Wanidara «professionnellement la grève est justifiée, mais elle cause beaucoup d’ennuis surtout aux gens qui ont tous leurs argents dans les banques. Et si elles sont fermées toutes les activités seront au ralenti parce que tout tourne au tour des banques. Nous leurs demandons de trouver une solution à ce problème afin d’éviter à la population le pire».

Jean Batiste Doré enseignant « la grève n’est pas une bonne chose. Mais c’est malheureux de constater qu’en Guinée pour que les choses aillent de l’avant il faut toujours aller en grève. Cette grève n’arrange personne elle pénalise plutôt les affaires. Nous demandons aux patrons des banques et les grévistes, de revenir sur la table de négociation pour que tout rentre dans l’ordre dans la semaine».

Lamarana Diallo pour Aminata.com

+224 623 27 55 45



PARTAGER
Article précédentMines de Boké: vers une parfaite cohabitation entre populations et SMB-WAP-UMS
Article suivantGuinée: le ramadan annoncé pour ce samedi
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here