Fête de Tabaski à Coyah : l’Imam Thierno Amadou Barry invite les populations d’augmenter la crainte de Dieu

0

Célébrée ce vendredi 1er  Septembre 2017, la fête de Tabaski est une occasion mis à profil par les imams pour prodiguer de sages conseils aux fidèles musulmans. Sur ce, à l’entame de son sermon, l’imam de la mosquée Kountia Nord, Thierno Ahmadou Barry a insisté sur la nécessité de connaitre Dieu.

«  Nous attestons qu’il n’y a point de divinité à part Allah et que Mohamed est son messager. La journée d’aujourd’hui est une journée de remercier Dieu, de consentir de sacrifice, d’imploration ( Allahhou-akbar ) partout où vous irez durant cette journée. À vous chers frères et sœurs, étudions pour pouvoir connaitre notre seigneur et lorsque nous lui connaissions, Il va répandre son salut et sa miséricorde sur nous ».

Ensuite il explique le sens de la Tabaski et catégorie d’animaux à sacrifiés par ordre de priorité. « La Tabaski est une sounna obligé à tous ceux qui ont la capacité et les moyens d’immoler un animal à cause d’Allah. Est autoriser à immoler ( Layah): les moutons et cabris âgé d’au moins Un an et le mâle (bélier) est prioritaire sur la femelle (brebis). La brebis est aussi prioritaire sur le bouc (cabri) et le bouc est aussi prioritaire sur la chèvre. La chèvre est aussi prioritaire sur le chameau et le chameau sur les bovins ».


Plus loin, il a précisé que, « quand il s’agit d’un sacrifice c’est le chameau, les bovins, les moutons et les caprins qui sont prioritaire par ordre de croissance. Il n’est pas autoriser d’offrir en Layah ou sacrifice d’un de ces animaux atteint d’un handicap mental ou physique ».

Thierno Barry interpelle les musulmans sur la nécessité de se préserver des mauvaises actions. « À vous chers musulmans, augmentons la crainte d’Allah en nous afin qu’il nous pardonne. Réfléchissons bien, où son les dirigeants qui rendaient justice sur le droit chemin, alors qu’ils sont rare aujourd’hui, où sont les intellectuels qui enseignent sans contre partie pour la cause d’Allah ? Où sont les riches qui ont pitié des pauvres ? Où sont les pauvres qui disent la vérité ? »

« Cher musulmans, je vous conseil de craindre Allah. Je vous mets en garde sur les sanctions d’Allah, sur la vie ici bas. Voilà des gens qui construisent des villas, font des plantations et qui oublient qu’un jour ils seront rappelé à leur seigneur. Mes chers musulmans, Allah nous conseil ainsi que ses prophètes et les intellectuels sur les bonnes actions et nous prévient du mal », a-t-il conclu.

Ibrahima Sory Barry envoyé spécial à Coyah pour Aminata.com

Tel : (+224) 654-79-50-63

 



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here