Fermeture des écoles: Cellou Dalein fustige l’amateurisme et l’irresponsabilité du gouvernement

0
cellou dalein diallo
cellou dalein diallo

La fermeture des écoles crée la psychose au sein de la population guinéenne. Alors que la situation se détériore, le chef de file de l’opposition guinéenne appelle le gouvernement et le syndicat à trouver un accord.

Si la situation est devenu explosive à ce point, c’est, selon le président de l’UFDG, à cause de «l’amateurisme et de l’irresponsabilité des dirigeants» qui ne se sont  pas préparés, comme ça se devait, pendant les vacances. «C’est après l’ouverture scolaire qu’ils ont engagé le recrutement et le déploiement des enseignants. Et cela aussi dans une pagaille extraordinaire. On a enregistré des admis qui n’ont pas fait le test. Il y a eu une corruption massive. J’ai rencontré quelqu’un qui m’a dit qu’il a envoyé une liste de 82 personnes, il a payé de l’argent, mais qu’il n’a retenu que 28».

Aujourd’hui, le système éducatif guinéen est devenu chaotique parce que, dénonce  Cellou Dalein, «la mauvaise gouvernance qui prévaut dans les dépenses publiques et dans les différents ministères touche également le secteur vital qu’est l’éducation pour un pays normal. Le gouvernement n’accorde aucune importance au secteur de l’éducation particulièrement important, mais aussi sensible. La qualité de l’enseignement dispensé dans nos écoles est source des préoccupations. Nos jeunes ne sont pas compétitifs sur le marché de l’emploi».

Le président de l’UFDG prend le gouvernement pour responsable et invite par la même occasion, tous les acteurs à trouver rapidement une solution pour que les enfants reprennent les études. «La crise perdure. Nous nous attendions à ce qu’un accord soit trouvé entre les syndicalistes et le gouvernement pour qu’on mette un terme à ces vacances indues imposées à l’école guinéenne. Mais, nous ne voyons pas des perspectives et nos enfants n’étudient pas.

Enfin, l’opposant a réaffirmé sa «solidarité aux enfants, aux parents d’élèves et aux enseignants».

Jeudi 16 février, la fédération des parents d’élèves avait donné un ultimatum de 48 heures au gouvernement pour rouvrir les écoles. Passé ce délai, elle avait prévu d’organiser une marche dans tous le pays.

Des appels à mobilisation sont lancés sur les réseaux sociaux à partir du lundi prochain.

Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com

Commentaires

commentaire



PARTAGER
Article précédentGrève des enseignants: le RPG dénonce une récupération politique
Article suivant"Le RPG et l'UFDG veulent se partager les chefs de quartier et district"
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE