Explosion d’un engin piégé au Kenya: 8 morts à la frontière avec la Somalie

Un policier kenyan, le 9 avril 2014 à Nairoi | AFP/Archives | TONY KARUMBA
Un policier kenyan, le 9 avril 2014 à Nairoi | AFP/Archives | TONY KARUMBA

Huit personnes, quatre enfants et quatre policiers, ont été tuées et plusieurs blessées mardi par l’explosion d’un engin piégé au passage de leur véhicule dans l’est du Kenya, à la frontière avec la Somalie, a-t-on appris de source policière.

« Nous avons huit victimes, quatre enfants et quatre policiers », a déclaré à l’AFP un responsable de la police sous couvert de l’anonymat. L’explosion s’est produite sur la route entre Mararani et Kiunga, dans le comté de Lamu, à quelques kilomètres de la frontière somalienne.

Les enfants faisaient partie d’un groupe de gens qui étaient rentrés lundi chez eux, à Mararani, pour célébrer l’Aïd El-Fitr, marquant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan. Ils revenaient mardi à Kiunga, où se trouve leur école, sous la garde des policiers.

« L’attaque a eu lieu quand le camion de la police a heurté un engin explosif artisanal », a indiqué un autre responsable de la police. « Plusieurs autres (personnes) sont à l’hôpital avec des blessures ».

En mai, quatre policiers et un civil avaient déjà été tués dans la même zone par un engin piégé placé sur la route par les militants islamistes somaliens shebab.

L’attaque de mardi n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais l’est du Kenya est actuellement le théâtre d’une vague d’attentats à l’aide d’engins artisanaux posés le long des routes, revendiqués pour la plupart par les shebab, affiliés à Al-Qaïda.

Au total, au moins 20 policiers et 15 civils ont été tués dans des attaques similaires ces dernières semaines, dans les comtés de Mandera et Garissa, un peu plus au nord, le long de la frontière somalienne.

Les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom).

Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre les shebab, le Kenya a été la cible de plusieurs attentats meurtriers, notamment ceux du centre commercial Westgate à Nairobi (septembre 2013 – 67 morts) et de l’université de Garissa (avril 2015 – 148 morts).

PARTAGER
Article précédentProcès Obiang: les accusations fracassantes d’un mercenaire contre Soros et Bourdon
Article suivantLe Poète Gassama Diaby ? « J’ai rêvé d’une Nation Guinéenne
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here