Le jeudi 04 octobre 2018, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation guinéenne était de passage sur la route nationale précisément  au niveau de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry dans la commune de Dixinn, quand il a été confronté à des difficultés d’avoir un accès facile à la circulation.

Mécontent de cet acte, Général Bourema Condé a décidé de confisquer le matériel de travail d’un jeune qui évolue dans l’entreprenariat, a-t-on appris par un témoin.

Selon le propriétaire de ce matériel, Mamadou Bhoye Goumba, qui a été contacté par notre rédaction, il est en train d’explorer une première option, voir s’il va récupérer son matériel et continuer le travail avant qu’il ne décide de faire une autre option. S’il n’arrive pas à récupérer son matériel et continuer son boulot comme il le faisait avant du moment où il a déjà l’autorisation de la mairie et du rectorat de Gamal, il serait obligé à procéder à une autre procédure pour avoir son matériel de Travail.

« J’ai jugé nécessaire de ne pas dire son nom d’abord en attendant parce que je suis sur la bonne voie pour récupérer mon matériel », s’est-il réservé.

Il a poursuivi son intervention en expliquant comment son matériel a été confisqué par le Ministre : « j’ai un lavage, je suis en train de me débrouiller dans l’entreprenariat pour que je puisse joindre les deux bouts. Maintenant, j’ai mené des démarches au niveau de la mairie de Dixinn, au niveau de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry pour qu’on m’octroie de façon provisoire un endroit à côté de la cour de Gamal. Le jeudi dernier, le ministre était de passage, il a vu des véhicules qui étaient stationnés à côté parce qu’il y a un parc à côté. Je ne sais pas maintenant si c’est parce qu’il a eu des difficultés de passer, lorsqu’il est parti chez lui, il s’est retourné, il est venu dire aux parquiers d’enlever leurs véhicules là-bas. Ce jour-là, il a vu mon lavage à côté qui est un peu distant du parc. Lorsqu’il a vu le lavage, lui-même en personne avec ses militaires sont partis vers le lavage, il a dit à mes clients qui attendaient de quitter les lieux et de ne plus envoyer des véhicules là-bas. Ensuite, il a ordonné à mes travailleurs de prendre mon moteur avec lequel je travaille et l’aspirateur et d’amener chez lui. Lorsque le premier jeune a pris le moteur pour l’envoyer chez lui, le second a pris l’aspirateur parce que c’est la machine qui coûte très chère, il a directement envoyé ça dans le magasin. Depuis ça, on n’a pas travaillé », nous a-t-il expliqué au téléphone.

Mamadou Bhoye a tenu a précisé qu’il est en train de contacter d’autres connaissances pour voir s’il pourra récupérer son matériel. Si toutefois, le ministre n’arrive pas à lui restituer son moteur à l’amiable, il serait obligé d’aller à la confrontation  en saisissant la presse et la justice.

Bien qu’il a n’a pas accepté de nous prononcer le nom du ministre en question, on a poursuivi notre enquête jusqu’à avoir un témoin qui nous a dit que c’était le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Général Bourema Condé.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

PARTAGER