Les élèves de 10 ème obligés de traiter un sujet mixte par erreur des autorités

0

Alors que pour la région de Labé les autorités ont décidé d’avancer la date voulue par le département pour la tenue des examens et pendant que les élèves ne sont presque pas disposés à affronter les épreuves et ont dû malgré tout s’y astreindre.

La suite des événements leur donne raison et tout laisse à croire que les autorités n’étaient pas encore prêtes.

Une grosse gaffe est survenue au lancement des épreuves ce matin, en lieu et place du sujet d’histoire les candidats au brevet ont eu la surprise de se faire servir en même temps l’épreuve de géographie qui comble de l’irresponsabilité devait être traité le lendemain mais qu’on leur demande de traiter,au motif qu’elles autorités sauront quoi en faire à temps opportun.

Déboussolés les élèves ont traité comme ils ont pu,certains l’unique question d’histoire fondue dans 4 questions de géographie, d’autres ont tenté de tout faire bref un fiasco.

Alors que chez les autorités pas un ne voulait s’exprimer depuis des jours sur la question de ces examens blancs après la révélation de l’affaire des sources proches de l’inspecteur ont invoqué un glissement des données lors de la saisie,glissement qui aurait occasionné la pagaille de ce matin.

Pour l’heure bien de citoyens espèrent que les examens seront annulés jusqu’à un calendrier plus favorable et jusqu’à ce que tous les acteurs concernés soient prêts.

Déjà ce matin des élèves en tenue de lycée ont voulu assiéger l’école du centre pour empêcher la tenue des épreuves mais ont dû se résoudre à passer les épreuves sans que le coeur n’y soit

Ousmane Koumanthio Tounkara

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE