Élections communales : l’UFR dénonce des incohérences du code électoral et déplore l’ignorance de Bourema Condé

0

Le secrétaire général des jeunes de l’Union des Forces Républicaines, Saikou Yaya Barry a dénoncé samedi 28 janvier 2017 à l’assemblée générale de l’UFR quelques incohérences du code électoral pour l’organisation des élections communales en Guinée.

A l’absence de son président, Sydia Touré et de son vice-président, c’est la présidente des femmes de l’UFR, honorable Aissata Daffé qui a présidé la séance de la réunion hebdomadaire du parti. A cette occasion, le secrétaire général des jeunes de l’Union des forces Républicaine a profité pour clarifier aux militants de l’incohérence entre le code des collectivités, le code électoral et le code de la constitution.

« Dans tout ça, c’est ce que la constitution a dit qui est vrai. Tout ce qu’on mettra en bas de ça doit suivre la constitution », a-t-il déclaré.

Il a poursuivi en rappelant que la constitution a dit dans son article 2 que le vote est universel, secret, égal et direct. Ce qui veut dire que toute élection qui doit se passer en République de Guinée doit respecter cet article.


« La constitution a dit aussi dans son article 134 et 135 que les élections communales sont organisées en Guinée de deux manières. Il y a les circonscriptions territoriales et les collectivités locales. Les circonscriptions territoriales : il y a la préfecture et la sous-préfecture. Les collectivités locales : c’est la région, la commune urbaine et la commune rurale », a détaillé M. Barry.

Par la même occasion, il a indiqué la remarque d’une faiblesse du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, général Bourema Condé qui s’est prononcé sur les élections communales en Guinée, lors d’une rencontre avec le gouvernement à Conakry.

« J’ai entendu avec le ministre de l’administration à la rencontre avec le gouvernement dans un réceptif hôtelier de la place qui s’est prononcé sur les élections communales. Je crois que lui-même, il n’arrive pas à comprendre beaucoup de choses, il n’est pas spécialiste en décentralisation, c’est un militaire. Il ne connait pas beaucoup de choses à la matière. Il avait dit que les quartiers et les districts ne sont inscrits nulle part dans la constitution. Mais, c’est qu’il ignore le code de collectivité. Parce que, celui-ci détermine clairement dans son article 16 de la constitution ».

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com
Tel : +224-620-10-70-71



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here