Économie : la filière viande d’abattage en pleine crise

0

Il  y a  deux  cela  deux  ans  qu’aucune  crise n’avait  secouée  la  filière  viande  de  boucherie  de  la  cité  de  Karamoko  Alpha mais  depuis  quelques  semaines  la  tendance  s’est  inversée  au  point  de  se  faire  ressentir  chez  les  citoyens .

Pour  l’heure deux causes  sont  essentiellement  indexées l’exportation  d’une  bonne partie  des  cheptels  bovins  vers  la  capitale  pour  abattage  et  le  vol  de  bétail  qui  aura  fini  par  décourager  les  plus  optimistes.

Sur  la  question  notre  rédaction a  pris  langue  avec  le  président  de la  coopérative  des  bouchers Alpha Oumar  Diallo  qui  nous  a  livré  son  constat  sans  ambages.

« sur  le  marché  de  bétail  on  est  présent  avec  les  bouchers  de  Conakry, à  Conakry  le  prix  oscille  entre  32 et  35000 il  y  a  une  différence  de  prix  avec  nous  à  Labé  où  le  kilo s’écoule  à  30000,avec  cette  différence  ils  achètent  tous  les animaux  à  notre  détriment. A  partir  du  moment  où  il  y  a  une  différence  de  500000 le  propriétaire  du  bétail  vend  au  plus  offrant……

Avec  le  vol  de  bétail, les  éleveurs  se  sont  découragés……………..il  y  a  des  jours où  on  n’abat  plus »

Certes  le  prix  de  la  viande  au  kilo reste  intacte  encore  excepté  les  fois où  la  ville  est  criblée  de  cérémonies  nuptiales  où  le  kilo  peut  grimper  jusqu’à 35000 francs mais  obtenir  de  la  viande  pour  les  besoins  alimentaires  est  devenu  très  exigeant car  le  peu  de  quartiers  de  viandes  qui  arrivent  sont  vite  écoulés  où  nécessite  une  longue  file  car les  bouchers  n’étant  pas  toujours   à  l’heure.

                                                                                                  Ousmane  Koumanthio  Tounkara

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE