Économie: coopération malheureuse sino-guinéenne (Opinion)

0

Toute cette semaine j’ai dénoncé la main mise de la Chine , sur nos matière première !
Je vais maintenant vous expliquer pourquoi cela me choc .

La guinee possède d’énormes gisements de bauxites détenus par des capitaux étrangers ( Chine ) – hors premier constat – un pays dont une grande partie des mines ou matière première est possédé par des capitaux étrangers peu fort bien avoir une production intérieure très élevé mais un revenu national faible ( PIB) , une fois déduit les profits partant à l’étranger. Inversement, un pays comme la Chine qui possède une grande partie de nos mines dispose d’un revenu international beaucoup plus élevé que sa propre production intérieure .
Au niveau de la guinee , les revenus reçus et versés à l’étranger ne s’équilibre nullement, si bien que le revenus des guinéens est par définition inégal à leurs forces de productions.
J’affirme ici que ce type d’inégalités internationales va être génératrice de grande tensions politiques à court, moyen et long terme.
Sans s’en rendre compte l’ouvrier guinéen travail pour un autre pays que le siens, et lui verse durablement une grande part de sa production sous forme de mains d’œuvre et, de dividendes. Je vous dis que pour qu’un tel système puisse tenir – jusqu’à un certain point , il doit malheureusement s’accompagner de relation de domination economique et politique, comme ce fut le cas à l’époque du colonialisme, à l’époque où l’Europe possédait une bonne part de l’économie mondiale.


Une de mes préoccupations centrales , en dehors du sentiment de dépossession, est de savoir dans quelle proportion et sous quelle condition négocier, nous serions rentrée dans ce type de relations neo-coloniale avec l’Asie….

À mon grand regret, je constate que tout au long de l’histoire , par notre manque de patriotisme économique , nous avons toujours tenue le rôle du possédé plutôt que du possédant.

Ahmed Kourouma



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here