LE DROIT A UNE IDENTITE OFFICIELLE EST UN DROIT ESSENTIEL DU CITOYEN GUINEEN.

Moustapha Mamy Diaby, ministre des télécoms
Moustapha Mamy Diaby, ministre des télécoms

Le Gouvernement de la Guinée veut faire du développement du système d’identification numérique robuste une priorité, et a exprimé son intérêt à être inclus dans le programme régional de la Banque mondiale sur la mise en œuvre de système d’identification en Afrique.

Ainsi la Guinée a été choisie par la Banque Mondiale pour un financement de 44.750.000.000 à travers un processus concurrentiel pour être des quatre premiers pays bénéficiaires de ce programme avec la côte d’ivoire, le Cameron, et Sao Tomé et Principe.

La mise en place d’un système d’identification numérique en république de Guinée robuste aura trois avantages principaux.
1. Tout d’abord, il facilitera l’accès aux citoyens Guinéens aux services publics tels que la santé ou l’éducation.
2. Ensuite, la mise en place d’une base de données fiable de la population permettra une meilleure Gouvernance des services publics et permettra de faire des économies substantielles en éliminant la multiplication inutile des systèmes d’identification.
3. Enfin il facilitera l’intégration de la Guinée dans la CEDEAO.

La réussite de ce projet est un enjeu national et un facteur de progrès fondamental. Elle ne pourra être garantie que si les éléments suivants sont pris en compte :
Confidentialité et sécurité des données ;
Fiabilité et performance du système mis en œuvre,
Intégration dans les processus administratifs existants ;
Coût pour le citoyen ;
Formation et information de tous ;
Pérennité du système.

La mise en œuvre de l’eID Système d’Identification Numérique National en Guinée représente pour la Guinée un moyen unique de rattraper son retard de développement en mettant à la disposition des citoyens un système fiable d’identification sur lequel pourrait s’appuyer l’ensemble des services aux citoyens. – Etat Civil, Santé, Justice, Education, Sécurité Publique, Organismes sociaux, Nouvelles Technologies de l’Information, Listes électorales.

Le Ministre Moustapha Mamy DIABY a rappelé qu’il  »ne faut pas mettre un accent particulier sur la dimension sociologique, légale et sociétale pour que le projet puisse fonctionner. Le travail d’élaboration d’un programme d’identification peut s’étendre sur plusieurs années. Il est très coûteux, exige une coordination multisectorielle, et exige la mise en place de mesures strictes de protection des données et de la vie privée. Comme beaucoup de programmes publics fondés sur l’électronique, l’identification numérique est porteuse de grandes promesses, mais elle présente des risques qu’il faut savoir calculer et bien gérer. La mise en place d’un système public viable d’identification numérique exige l’instauration d’un dialogue fructueux avec les diverses parties prenantes. »

[1-click-image-ranker]

PARTAGER
Article précédentAlpha Condé préside a 36ème édition du concours national de mémorisation du saint Coran
Article suivantLa guerre de succession est ouverte à Konkola
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here