Dinguiraye: une femme brutalise violemment l’amante de son mari

0

Une jeune femme a été victime d’une violente agression, chez elle, à Dinguiraye, dans le quartier Kouroula au mois de mars dernier. Son offenseuse serait la femme d’un gendarme qui est en service à la Gendarmerie de cette ville.

Selon des informations locales confiées à Aminata.com, « l’acte s’est produit le 23 mars dernier, où Saran qui est femme de l’Adjudant Kerfalla Samoura (Adjudant de compagnie à la Gendarmerie de cette ville) est allée agresser violement Jeanne Ouendouno à son domicile au quartier Kouroula, dans les environs de 21 heures. Une jeune fille âgée de 23 ans, coutrière de son état dont elle accuse de sortir avec son mari depuis un certain moment ».

Après cette agression avec une arme blanche que détenait Saran poursuit notre source, les services de la police l’ont interpellé et l’a placé en garde à vue, mais elle a fini par être libérée très rapidement sans être inquiétée. Pourtant, le cas similaire s’était produit récemment ici même à Dinguiraye, où celle qui a commis cet acte avait été jugée et condamnée jusqu’elle a purgé sa peine. Cela malgré son état de grossesse. Pourquoi pas Saran ? Parce qu’elle est une femme d’un gendarme ? S’est interrogé notre informateur.

Contacté par notre rédaction, la victime raconte son calvaire : « je m’appelle Jeanne Ouendouno, c’est moi qui ai été agressée par la femme de l’Adjudant Samoura. Elle (Saran) est venue me trouvé la nuit chez moi et elle m’a blessé avec une arme blanche à trois endroits à savoir, à la main, au niveau de la tête et au cou ».

A la question de savoir pourquoi elle a été victime de cette agression alors qu’elle n’est pas la seule fille dans cette famille, Jeanne répond sans hésitation. Elle m’a agressé dans ma famille, parce que je suis avec son mari Samoura. Pourquoi tu suis le mari de quelqu’une ? Ce n’est pas son mari à elle seule, c’est notre mari. Car, c’est lui-même qui assure mes soins jusqu’à maintenant. Et il a d’ailleurs promis de m’épouser très bientôt», a-t –elle affirmé.

As-tu porté plainte contre Saran ou pas ? Oui j’ai déjà porté plainte contre elle à la Police. Et elle avait été arrêté puis relâché sans qu’on ne fasse le jugement. J’ai reçu des informations comme quoi, qu’elle se trouve du côté de Faranah, regrette Ouendouno qui apparemment cherche un soutien en vue d’arrêter Saran qui est étudiante en 1ère année Santé à Tindo.

De son côté, l’adjudant Kerfalla Samoura joint au téléphone a confirmé: « c’est ma femme Saran qui est allée agresser ma copine Jeanne Ouendouno chez elle, ça je le confirme. L’affaire me concerne, c’est pourquoi je ne veux qu’on en parle », a-t-il signifié.

Certains citoyens pointent un doigt accusateur aux autorités de la police, de la gendarmerie et de la justice qui n’ont pas pris à bras le corps cette affaire. Car, leur collègue est le principal concerné. Raison pour laquelle, ils s’interrogent si l’impunité refait-elle surface dans la préfecture de Dinguiraye ? Les femmes de certains responsables sont-elles au-dessus de la Loi ? Aux structures de défense des droits de l’homme et autres organisations similaires de voir claire et d’apporter leurs réponses.

A suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com
+224 622 624 545/666 369 744
mbooumar@gmail.com

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE