Dinguiraye : le proviseur du Lycée EOT pointé du doigt dans l’incendie volontaire de plusieurs cases

0

On en sait un peu plus sur l’incendie volontaire d’au moins trente de cases dans la localité de Safe (Sud), située à 10 kilomètres de la commune urbaine de Dinguiraye.

Selon Mamoudou Tall une des victimes, cet incendie a été prémédité par le premier responsable du lycée Elhadj Oumar Tall (EOT) et du vieux Saa Tamba qui ont toujours proféré des menaces à l’encontre des éleveurs de Safè et de leurs biens (bovins, ovins, caprins etc.) : « l’incendie de nos cases est causé par deux personnes en l’occurrence, Sékou Sangaré (Proviseur du Lycée Elhadj Oumar Tall (EOT)) et Saa Tamba, un vieux de la localité. Ils sont allés demander aux habitants de Safè de venir incendier toutes nos cases, saccager nos biens et chasser nos bovins et caprins. Ces deux individus ont toujours demandé à ce que nous quittions cet endroit »,

Après cet incendie navrant, les autorités préfectorales et communales se sont rendues sur les lieux pour constater les dégâts énormes causés. Mamadou Tall qui faisait partie de cette délégation a fait le compte rendu : « il n’y a pas eu de morts, mais une femme a été brulée. Nous avons comptabilisé 29 cases brulées, de la disparition de nombreux bovins, de nombreux dégâts matériels considérables aussi ont été enregistrés dont le coût va être communiqué très bientôt ».
Le constat est maintenant fait par les autorités préfectorales et communales, les yeux sont tournés vers elles pour savoir à quel endroit se vouer. « Les autorités nous ont dit d’attendre comme c’est aujourd’hui (samedi 10 juin 2017), elles ont fait le constat du côté de Safe. Et que nous serons informés des décisions finales. Donc, nous attendons ces décisions », a indiqué Mr Tall.


Parmi les victimes figurent des commerçants, des transporteurs, d’entrepreneurs dont entre autres : Mouctar Bah, Elhadj Mamadou Cissé, Thierno Mamadou Saliou, Boubacar Kansato, Mama sow et Illiassa qui totaliseraient environ mille bœufs.

Contacté par notre rédaction, le principal incriminé Sékou Sangaré, le proviseur du Lycée EOT a nié en bloc toutes ces accusations : « bonsoir monsieur le proviseur, êtes-vous informé de l’incendie survenu à Safè ? Oui je suis informé. Monsieur le proviseur, on vous accuse d’être l’instigateur dudit incendie qu’en dites-vous ? Non je ne suis pas de ce genre-là, non je ne suis pas de ce genre-là, moi. Tu me connais largement que je suis un homme de Paix, parce que tu as été un de mes élèves. Je te donnerai plus d’explications demain, car, je suis en entretien. Là où je suis, je suis un peu mal placé pour vous donner d’explications », a-t-il réfuté.

Au moins une trentaine de case ont été incendiées par les habitants de la localité de Safè, dans la nuit de vendredi 9 à samedi 10 juin 2017.

Ces habitants affichent une intention de chasser toute personne venue de la commune urbaine, pour des raisons d’activités agricoles et élevage.
Affaire à suivre…
Oumar M’Böh pour aminata.com
+224 622 624 545/666 369 744
mbooumar@gmail.com



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here