Dinguiraye : le député Fodé Marega met en garde deux hauts cadres de la préfecture

0

Le député uninominal de la Préfecture de Dinguiraye, Honorable Fodé Amara Bocar Maréga, a mis en garde ce mardi 30 mai 2017, deux hauts cadres de la préfecture de Dinguiraye. Il s’agit du Directeur des Micros Réalisations (DMR), Debré Sacko et du Directeur du Plan, Lamine Souaré, Vétérinaire de profession. Le parlementaire soupçonne ces deux cadres d’être toujours à l’origine de la malversation des ristournes que bénéficie cette ville de la part de la Société Minière de Dinguiraye (SMD), implantée depuis 1996.

A l’entame de son propos, l’uninominal de Dinguiraye a dit : « Nous, nous sommes un peu inquiets par rapport à la gestion des ristournes qu’accorde la Société Minière de Dinguiraye (SMD) à la Préfecture. J’ai l’impression que les anciennes habitudes continuent avec les nouvelles autorités, après notre combat pour le départ de Mamadou Kalé et de Mouloukou Souleymane Camara. Mais, je crois que nous nous retrouvons encore dans la même situation dans cette préfecture, chose que je ne souhaite pas engagé avec le nouveau préfet, le lieutenant-colonel Mamadou Lamarana Diallo. Car, je me bats avec votre accompagnement pour que les ristournes de la SMD, soient bénéfiques pour les populations de cette préfecture », a-t-il indiqué.

Malgré qu’étant un député du groupe parlementaire des libéraux démocrates (opposition), honorable Fodé Maréga a remercié certains ministres qui se sont impliqués pour la bonne orientation de desdites ristournes. « Cette fois ci, je tiens à féliciter les Ministres des Mines et de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Abdoulaye Magasouba et Général Bourema Condé, pour leur engagement à nous soutenir pour que ces sommes d’argent versées par la société soient utilisées à bon escient ».

C’est pourquoi poursuit-il : « Lorsque j’ai appris que les cahiers de charges ont été vendus avant que le conseil préfectoral de développement (CPD) ne soit mis en place, j’ai aussitôt attiré l’attention de ces deux ministres qui nous aide. Maintenant qu’ils sont au courant, je dirais tout simplement aux entrepreneurs qui se sont hasardés à acheter ces cahiers, qu’ils les ont achetés pour orner leurs maisons. C’est nul et de nul effet. Car, on avait demandé à tout un chacun d’attendre la mise en place d’un CPD claire pour faire le travail. Un conseil qui nous aidera finalement à faire des cahiers de charges propres, en vue d’arrêter ce détournement orchestré au niveau de cette préfecture ».


Pour le député élu sous la bannière de l’Union des forces démocratiques de guinée (UFDG), « Un cadre qui qu’il soit (Directeur, Préfet…), ne doit pas être à Dinguiraye pour s’enrichir, mais plutôt pour être au cœur du développement de cette ville qui a longtemps souffert. Ensuite, je tiens à préciser que je mets en garde actuellement deux responsables de cette préfecture, qui sont Debré Sacko et Lamine Souaré respectivement Directeur des Micros Réalisations et Directeur du Plan. Ces deux personnages sont à Dinguiraye depuis très longtemps, ils sont au four et au moulin. Raison pour laquelle ils connaissent toutes les techniques pouvant induire les préfets qui viennent en erreur, même si ces derniers sont prêts à développer la Préfecture. Mais cette fois si, ça ne marchera pas. Car, il y’a déjà des enquêtes sur eux sur tout ce qu’ils ont comme responsabilités dans ces différentes malversations à Dinguiraye », a-t-il prévenu.

De conclure, le député dira qu’il est prêt à travailler avec tout responsable ayant une vision pour le développement de sa circonscription électorale. Mais aussi prêts à combattre tout cadre qui veut son propre développement au détriment des populations de la cité sainte d’Elhadj Oumar Tall. « Moi, j’ai toujours voulu travaillé avec les autorités à tous les niveaux et en particulier les préfets pour développer cette préfecture, parce que j’estime que le développement du pays doit se faire en harmonie. C’est pourquoi, lors de mon dernier séjour, j’ai rencontré certaines autorités pour une franche collaboration dont le nouveau préfet, qui a mon avis a une ambition de développer cette préfecture. Et je suis déterminé à combattre ceux-là qui ne veulent que cette préfecture avance ».

De leur côté, certains acteurs de la société civile évoluant dans cette préfecture ont dans une déclaration qualifié la passation des marchés dans cette ville comme : « de la Mamaya ».

Pour eux, « il se passe dans les locaux de la préfecture, plus précisément dans le bureau du DMR (DEBRE SACKO et du Vétérinaire SOUARE LAMINE) l’inacceptable, la gabegie, l’intolérable, une malversation financière la plus horrible et criminelle que Dinguiraye n’ait jamais connu : le partage des 0,2% de la SMD accordé aux pauvres populations de cette préfecture ».

Et d’enfoncer : « Ces 0,2% sont confisqués, volés, dilapidés et partagés comme des petits pains entre les mains d’une poignée d’individus se disant les gestionnaires du CPD ».

Pour ces activistes : « le partage de ces actions ne se fera que dans la grande transparence sans distinction d’ethnie, de sexe, de religion et d’appartenance politique : car, c’est pour tout Dinguiraye ».

A suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com
+224 622 624 545/666 369 744
mbooumar@gmail.com



PARTAGER
Article précédentLabé : le vent du weekend dernier décoiffe cinq maisons
Article suivantAlpha Condé préside a 36ème édition du concours national de mémorisation du saint Coran
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here