Dinguiraye : Un conseiller de l’UFDG démissionne de la Délégation Spéciale !

Cellou Dalein Diallo
Cellou Dalein Diallo

La Délégation Spéciale de la Préfecture de Dinguiraye, vient d’enregistrer une démission de l’un de ces membres et pas les moindres, il s’agit de Mamadou Thiam, un des conseiller issu des rangs du parti de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG).

Installée le 28 octobre 2015, cette Délégation Spéciale fait l’objet de nombreuses critiques tant du côté des militants de l’UFDG malgré que sa présidence est assurée par un de leur, tant au niveau des autres bords politiques notamment celui du RPG arc en ciel, ainsi qu’au niveau de certains citoyens rencontrés dans cette ville.

La démission de Mamadou Thiam est diversement interprétée, si certains estiment que cette démission est motivée par un manque de résultats positifs de ladite délégation, d’autres par contre estiment que c’est parce que tout simplement le conseiller Mamadou Thiam n’a pas bénéficié d’un marché avec cette même délégation lui permettant d’approvisionner cette ville en poisson.

En tout cas, le concerné n’a pas sa langue dans sa poche face à une quelconque situation, nous dira un membre de la délégation. « On a pas eu à faire du sérieux pendant 20 mois ».

Mais qu’est ce qui a motivé réellement Monsieur Thiam Mamadou à prendre une telle décision qui n’est pas du tout connue chez le Guinéen, même s’il ne partage pas les décisions prises dans son service ?

Mamadou Thiam répond et qualifie cette délégation d’irréaliste et en manque d’initiatives : « Disons que, cette délégation spéciale qui est là un peu plus de 20 mois, pour quelqu’un qui veut faire quelque chose de sérieux et qui se sent redevable, je ne crois pas qu’il fasse continuer avec cette théorie la ; avec 20 mois sans aucune session ordinaire. Je crois que ce seul motif suffit à quelqu’un de conscient de démissionner. A ces insuffisances s’ajoutent ceci, plus de 20 mois on n’a pas pu faire notre Plan d’Actions Local (PDL) ; plus de 20 mois nous n’avons pas encore élaboré notre règlement intérieur nous permettant de fonctionner normalement. C’est d’ailleurs, ce qui nous amène à faire ce que nous voulons, quand nous le voulons et comme nous le voulons. Ce qui est plus grave aussi ce que, les gens qui sont là  travaillent selon leurs intérêts personnels et non l’intérêt de la population de Dinguiraye. Cette commune tourne en rond, elle ne fonctionne pas du tout comme ça se doit  », a-t-il déploré.

L’ancien conseiller, ne s’est pas limité seulement au fonctionnement de la délégation spéciale, il était allé un peu plus loin pour dire : « En ce qui concerne les ristournes attribuées à Dinguiraye par la société minière de Dinguiraye (SMD) qui s’élève à 0,2%, des cahiers de charges ont été distribués, il n’y a pas eu de gré à gré. Au niveau de la commune par exemple, c’est le Préfet qui attribue un marché à monsieur le maire », a-t-il déploré de nouveau.

Contacté par notre rédaction, le Président de la Délégation Spéciale Amadou Tidiane Bah, est revenu sur cette démission  pour dire : « lorsqu’il (Mamadou Thiam) a démissionné, il a porté plainte contre moi à la Justice, le parti a estimé que c’était une diffamation… ».  

Parlant des raisons de cette démission, monsieur Bah dit : « On ne connait pas les motivations de sa démission, on peut dire c’est parce qu’il a discuté avec certains conseillers de la commune, car, l’équipe sortante avait détourné 120 millions de francs guinéens avec deux personnes qui avaient signé un contrat avec cette commune. Il était question de rembourser l’argent de ces deux personnes par l’équipe entrante qui est la délégation spéciale que nous sommes. Mais, Monsieur Thiam avait affiché une intention de récupérer le frigo qui appartenait à ces deux individus chose que nous n’avons pas cautionné. Dans sa lettre de démission, il a dit certaines choses qu’on ne peut pas imaginer à l’endroit des Yirla, Guenar et Toro, c’est à dire toutes les communautés qui y vivent ici à Dinguiraye ».

Pour le président de la délégation spéciale,« monsieur Thiam est entrain de tout faire aujourd’hui pour m’éliminer, m’enlever à la tête de cette délégation. Il a même dit à un de nos conseiller, qu’il a démissionné et qu’il va œuvrer jusqu’à ce qu’on m’enlève que je ne resterai pas ici », a-t-il accusé.   

Il a conclu en ces termes : « je détiens le code des collectivités, raison pour laquelle tout ce que je pose comme acte se trouve dedans. Donc, personne ne peut me détourner de cette ligne ».

A suivre…

Oumar M’Böh pour Aminata.com

PARTAGER
Article précédentLe Fello Star concède le nul au terme d’un suspens fou
Article suivantNécrologie: Yéro Condé n’est plu
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here