Des ministres sortants passent le témoin à la deuxième équipe dite de "mission"

0

Une série de passations de service se tient depuis le mercredi 22 janvier 2014 au sein des différents ministères sous l’égide du secrétaire général du gouvernement, Sékou Kissi Camara accompagné d’autres membres du gouvernement. Les moments forts desdites passations sont d’ordre de désagrément et de chagrin chez certains, de joie et d’espoir chez les autres. Au cours desquelles les ministres entrants ont promis de poursuivre les acquis de leur prédécesseurs.

Tout a commencé à 14H au ministère des Transports où, le ministre sortant,  Elhadj Ahmed Tidiane Traoré après avoir remercié le Chef de l’Etat de l’avoir confié ce département a souhaité une bonne entrée au nouveau  Ministre Aliou Diallo qui à son tour se dit totalement engagé à tout mettre en œuvre pour obtenir les résultats attendus. Cela juste après l’examen des dossiers dudit ministère et voir les priorités.

 

Juste après ce fut le tour du Ministère des Travaux Publics, où Elhadj Bah Ousmane a passé le témoin à  l’ancien directeur du fond d’entretien routier (FER), Mohamed Traoré qui  déclare avoir une ambition de faire de ce département, un véritable centre de mise en valeur de toutes les qualités intellectuelles, de toutes les compétences professionnelles.

Nous voilà arrivée à 17H au Ministère du Commerce là où, Dorwal Doumbouya a passé le témoin à Marc Yombouno. Au cours duquel, le ministre sortant a dit qu’il y a de cela 3 ans qu’il était venu dans la salle dire bonjour, je suis arrivée et qu’aujourd’hui qu’il revient dans la même salle pour dire au revoir, je pars. Tout en reconnaissant de la complexité dudit département, qui reste un département extrêmement important et transversal qui intéresse tout le monde. C’est pourquoi, il a demandé à celui qu’il appelle son « pot » ou son « grand », Marc Yombouno de prendre  cette complexité comme étant une recommandation tout en lui promettant d’être son consultant, son expert même sans en être rémunéré.

 

Il a profité pour revenir sur les acquis pour dire qu’ils ont eu à maitriser l’exportation des produits pétroliers, car ces produits n’ont pas connu de crise en son temps ; qu’il est fier que la confiance soit rétablie entre le gouvernement et le secteur privé.  Faisant allusion aux villes mortes ou autres mouvements de l’opposition, Dorwal Doumbouya dira qu’ils ont eu à ouvrir des magasins qui répondent aux préoccupations d’un marché qui ne se ferme pas quand la ville est morte.

Quant à celui entrant, Marc Yombouno a promis de continuer l’élan de son prédécesseur qu’il appelle lui aussi son « grand » pour mériter la confiance du Président Alpha Condé. Car poursuit-il, nous avons des relations interpersonnelles très positives.

Il enfin promis à l’équipe du département que, rien ne se décidera sans eux, sans leur collaboration, sans leur approbation.

Nous sommes restés dans la même salle pour attendre aussi celle de l’industrie qui s’est déroulé dans la même salle archicomble. Ramatoulaye sortante est revenue sur son discours tenue le vendredi 31 Décembre 2011 lorsqu’elle prenait les commandes  dudit département.

 

Dans ce discours, qu’elle faisait lecture était mentionné la promotion des PME et l’Industrie qui est le socle de la création de richesse et d’emploi rémunérateur et durable. Une promesse avait été faite pour l’utilisation des méthodes modernes de gestion pour travailler étroitement avec les entreprises guinéennes. Et Hadja Ramatoulaye Bah, « tout ce qui a été fait durant les 3 dernières années, reflètent dans son discours ».

Car, poursuit-elle, en 3 ans mon équipe a produit les résultats suivants : l’élaboration et l’adoption de la lettre de promotion de l’investissement privé ; l’élaboration de la lettre de politique des PME ; l’élaboration d’un nouveau code des investissements ; le programme du doing business dont la Guinée fait partir maintenant ; l’augmentation du budget de fonctionnement de 2 700 000 000 GNF à 7 000 000 000 GNF y compris les subventions des partenaires ; l’obtention d’un  financement avec la Banque Mondiale pour la promotion des PME. Des fonds dédiés selon elle uniquement à l’entreprenariat féminin et à la création des centres d’excellence pour la femme.


 

Pour sa part, la ministre entrant Fatoumata Binta Diallo après avoir félicité Ramatoulaye Bah pour les résultats obtenus dans un contexte national et international marqué par des convulsions politiques répétitives sans précédents rassurée non seulement à sauvegarder ces acquis, mais de poursuivre des actions ayant un impact significatif pour la population particulièrement les jeunes et les femmes.

Selon elle, le respect de la hiérarchie de la procédure, la ponctualité au poste de travail, la division rationnelle du travail entre les collaborateurs et la rigueur dans la réalisation de leurs tâches seront appliqués.

A rappeler que, Hadja Ramatoulaye Bah a été huée devant son mari après avoir annoncé sa disponibilité à accompagner la nouvelle ministre par de nombreuses femmes confortablement assises venues uniquement pour la cause. De répliquer elle dira « je suis fier moi-même et de ma personne ».

Il est 20H, nous voici au Ministère de la Fonction Publique où s’est tenue une passation de service plein d’émotions entre Hadja Mariama Bah et Sékou Kourouma.

 

Au cours de cette passation, Hadja Mariama Bah dira qu’après 15 mois à la tête de ce département les résultats obtenus sont entre autres : l’assainissement du fichier de la fonction publique avec l’appui de la Banque Mondiale ;  lancement du programme de recensement biométrique des effectifs de la fonction publique ; la mise en marche du projet rajeunir et féminiser l’administration ; la finalisation du nouveau code de travail etc.

Et que si tous ces résultats ont été obtenus, des grands défis restent à relever ainsi que les projets en cours.  Il s’agit de la finalisation du programme de recensement biométrique ; l’élaboration de la politique nationale de formation et de perfectionnement en Guinée et d’autres.  Elle a dit qu’en connaissant celui entrant, elle reste convaincu qu’il va maintenir ces acquis et concrétisé les projets pour l’atteinte des objectifs. Parce que, c’est quelqu’un qui connait très bien la maison.

Pour sa part, Sékou Kourouma après avoir rendu un hommage appuyé et mérité à Mariama Bah pour les importants chantiers qu’elle a initié, cités ci haut par Ramatoulaye, promit de mener ces acquis jusqu’à leur terme avant de dire que « sur cette terre tout est éphémère seul Dieu est éternel ».

 

Selon lui, en fusionnant le haut-commissariat à la réforme et celui de la fonction publique pour extraire le volet travail, est de mettre au centre des priorités gouvernementales la problématique de la réforme de l’administration.

Quant aux travailleurs du secteur du travail détachés, il leur a souhaité une intégration réussie au sein du ministère de l’enseignement technique de la formation professionnelle de l’emploi et du travail piloté par Damantang Albert Camara.

Il dira ensuite qu’il est venu pour travailler et relever de grands défis et non le retour de la petite vin dix, car reste et demeure un homme avertis et bien avertis, a précisé Sékou Kourouma. Tout en rassurant sa disponibilité et de la rigueur dans le travail qui va s’ajouté à un  changement de comportement, le travail en équipe, l’esprit de service public …

Pour terminer il dira qu’il situe son action dans la continuité de ce qui a été entrepris avec autant de réussite et ouvrir des nouveaux chantiers parmi lesquels figurent en bonne place, la valorisation des jeunes cadres certifiés du projet rajeunir et féminisé l’administration avant de promettre de faire ce département la véritable vitrine de l’administration guinéenne par la culture de la rigueur, l’exemplarité, la culture de résultats et de rédevabilité.

 

En tout cas, partout où le secrétaire du gouvernement est passé,  il a eu à rappeler ceci qu’une tache lourde et délicate attend ces ministres. Car, ils auront les heures ou les jours qui suivent une lettre de mission que le Président Alpha Condé a donné au premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Said Fofana. Et la pression de l’attente est énorme pour que dans un bref délai, des objectifs soient réalisés conformément à cette lettre de mission du chef du gouvernement.

A noter que si au cours de ces passations de service  les sortants mettaient en exergue leurs acquis et/ou les résultats qu’ils qualifient tous de positifs obtenus durant leur gestion, ceux entrants s’en félicitent d’être aux commandes ou revenir pour certains pour mériter la confiance du Président Alpha Condé, qui leur a choisi pour disent-ils « une mission ».

Affaire à suivre.

 

Oumar M’Böh pour Aminata.com

622624545/666369744

mbooumar@gmail.com



PARTAGER
Article précédentUn joueur guinéen sollicité dans l'équipe nationale du Mali
Article suivantKankan : des bandits emportent neuf (9) détecteurs d’or dans une attaque
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here