Des entrepreneurs visionnaires se tournent vers le web comme une nouvelle source de financement des petites entreprises

0

Duncan Chege est un homme qui visualise les possibilités avant qu’elles ne deviennent réalité. En 2009, convaincu que les technologies de l’information et de la communication sont la clé du futur, il abandonna un poste stable de comptable à la banque Wells Fargo pour ouvrir un cybercafé. En réponse à la demande, il commença à offrir des formations en informatique en plus des services de navigation sur Internet et d’impression.

Mais, il n’avait qu’assez d’ordinateurs pour accommoder trois clients à la fois, ce qui lui permettait de former uniquement un groupe de six au même moment. Il ne pouvait pas obtenir de financement pour l’acquisition davantage d’ordinateurs parce que les banques de prêts aux entreprises exigeaient une épargne de plus de mille dollars comme dépôt de garantie.

Site web:

Contacts: Julia Kurnia, julia@zidisha.org

C’est ainsi que M. Chege entendit parler d’un nouveau moyen des petites entreprises de réunir des capitaux à travers un site internet du nom de Zidisha ().  Zidisha est une organisation américaine à but non lucratif qui permet aux personnes qui connaissent bien le web en Afrique de contracter de petits emprunts auprès d’investisseurs privés du monde entier à des taux d’intérêts bas ; Zidisha ne requiert aucune garantie ou nantissement. L’organisation procède plutôt par recommandations fournies par des collègues ou des collaborateurs de ses membres. Au début, les prêts sont tout-petits et augmentent avec le temps, au fur et à mesure que les membres accumulent des avis positifs de remboursements dans les délais.


M. Chege créa par la suite un profil semblable à celui de Facebook sur le site internet Zidisha.org et y posta une demande de crédit. Il reçut le financement et en quelques jours seulement, il obtint les fonds débloqués au moyen de M-PESA. Il utilisa le premier prêt reçu à travers  Zidisha pour acquérir plus d’ordinateurs, ce qui lui permit de quadrupler, et bien plus, le nombre de clients par séance –  ainsi que ses revenus. Il employa le deuxième prêt, plus important, à l’achat d’autres ordinateurs et d’une imprimante photo de qualité, laquelle a déjà procédé à son propre remboursement grâce aux habitants de la place ayant besoin de photos d’identité pour des demandes d’emplois et des documents officiels.

« Aujourd’hui, j’ai reçu trois clients supplémentaires souhaitant recevoir une formation en informatique et j’ai fait le plein de ma classe », dit M. Chege. « Au vu de tous ces progrès, je remercie Zidisha pour ses efforts, puisque désormais, plusieurs jeunes seront capables d’acquérir des connaissances et ainsi améliorer leurs conditions de vies… C’est le résultat d’une symbiose entre les prêteurs, les emprunteurs et la communauté. »

Pour en savoir plus sur les solutions des petites entreprises à contracter des emprunts à travers Zidisha, en vue de leur croissance, visitez le site internet .

 

 



PARTAGER
Article précédentPrès de trois ans de mandat: Quel bilan pour Alpha CONDE
Article suivantBalaya (Lélouma): homicide involontaire dans le district de Djidâla
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here