Crimes organisés: quatre présumés trafiquants d’organes humains interpellés à Conakry

0

Le secrétariat général chargé de la lutte contre la drogue et les crimes organisés a présenté aux hommes de médias ce vendredi, 24  mars 2017, dans les locaux de son département  quatre présumés trafiquants d’organes  humains.

Le Ministre secrétaire général en charge de la lutte contre la drogue et les crimes organisés, Moussa Thiégbolo Camara, a fait comprendre à la presse que le phénomène de trafiquants d’organes  humains, fustige l’image de la nation guinéenne. «  Nous sommes en face dune situation très grave. Parce qu’il s’agit du trafic d’organes humains. Depuis  le 02 janvier  2017, on a été signalé par un organe international la présence sur le sol guinéen des réseaux qui prennent les jeunes filles et les vendent  à l’extérieur, surtout dans les pays du Moyen-orient  en guerre », a-t-il fustigé.

« C’est ainsi une  enquête  a été mise sur pieds. Après  trois mois  de recherche  des auteurs de ce phénomène, le  21 mars 2017, nos services  ont pu mettre mains sur ce réseau composé de 4 éléments dont une fille nommée Aicha.  Dans ce réseau, on a découvert deux démarcheurs et deux recruteurs potentiels. On a aussi retrouvé 34 passeports ordinaires et une dizaine de VISA avec eux », précise Moussa Thiégbolo Camara.

Parlant de l’arrestation de ces présumés trafiquants d’organes  humains, le colonel Moussa Thiegbolo Camara, explique « le réseau s’intéresse surtout aux jeunes filles. C’est encore un problème. Lorsque ces présumés trafiquants ont été arrêtés le 21 mars dernier à l’aéroport international  de Conakry Gbessia, à 3h du matin après une recherche à Nongo en passant par le kilomètre 36 jusqu’à l’aéroport. C’est ainsi que l’information a été donnée au procureur du TPI de Mafanco qui attend maintenant  les Procès Verbaux (PV) pour que le procès s’ouvre. Je me dis quelque part est ce que ce phénomène est une question de responsabilité parentale. Je ne sais pas où se situe réellement le problème. Je profite de l’occasion pour dire aux citoyens de se réveiller pour combattre ce phénomène dans notre pays. »

Zeze  Enema Guilavogui
Tel ;+224622344542
Zezeguilavogui661@gmail.com

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE