Conakry: persistance de l’insalubrité et l’occupation anarchique du marché de Sonfonia

L’insalubrité et occupation anarchique dans la ville de Conakry ne se résume pas simplement au niveau des trottoirs au bord de la circulation. Des marchés publics font partir de cette dense qui représente une mauvaise image pour la capitale guinéenne. C’est le cas du marché de Sonfonia Gare où les saletés sont exposées à ciel ouvert et l’occupation illégale des commerçant des trottoirs à la rentrée du marché.

Situé dans la commune de Ratoma, le grand marché de Sonfonia gare qui accueil les citoyens environnent est dans un Etat très critique en matière d’hygiène et d’occupation anarchique pendant cette période d’hivernage. Des bouts mélangés de toute sorte de saleté, le regroupement des tas d’ordures au centre du marché et la présence massive des occupants illégaux au niveau de la circulation principale,
telle est l’image qui représente ce marché.

Interrogée par un reporter d’Aminata.com, Kadiatou Soumah, vendeuse au
sein de ce marché nous a indiqué les risques de la présence des ordures durant quelques temps.

« La présence des ordures n’est pas bonne. Ça peut nous donnés des maladies. Elles peuvent rester ici dès fois plus d’un moi malgré les taxes journalières qu’on paye, et ont respect leurs consignes en orientant les ordures vers le dépotoir indiqué. C’est eux qui ne viennent pas ramasser à temps. C’est pourquoi tous les jours ça augmente. Dès fois on a du mal même à respirer », a-t-elle accusé.

Elle a aussi poursuivi pour signaler la cause de l’occupation anarchique de certains commerçants à la rentrée du grand marché. « C’est le manque de place qui envoi les vendeurs et les vendeuses à se déplacer dans le marché au profit des trottoirs notamment sur le passage des voitures pour chercher de clients ».

Les conséquences de cette présence des ordures au sein du marché et l’occupation anarchique de la voix ralliée du marché se résument à l’accroissement du taux de la maladie des citoyens et des accidents de circulation.

Très perturbé de cette situation, les chauffeurs de taxi de ce tronçon, déplorent leur inquiétude. « On a du mal à circuler ici. Non seulement la route n’est pas bonne et il y a des ordures déposés par des femmes du marché qui nous gènes. Le pire est que, en plus de ça, certains commerçants sont venus s’installer juste là où on gare pour faire descendre les passagers et embarquer d’autres. On force, difficilement on arrive à circuler parce que, il y’ a trop d’embouteillage », a déclaré Aboubacar Sidiki Kaba, chauffeur de minibus.

Il a par la même occasion signalé, ce que cette situation peut y avoir comme conséquence à la longue. « On a beaucoup peur, parce que si tu arrive et tu ne fait pas attention, tu peux faire de l’accident et là maintenant, toute la faute c’est sur toi qu’on met. On a aussi peur de ne pas gâter les marchandises des gens, si non ils vont te créer des problèmes en exigent que tu paye », a-t-il ajouté.

Cette situation calamiteuse se passe aux yeux des autorités charger de contrôler le marché. L’administratrice du marché qui serait MabintyCamara ne s’est pas apprêtée à nos questions concernant la gestion des ordures pour des simples raisons que « c’est le bureau de la commune qui l’intéresse, pas des informations sur le marché de
Sonfonia ».

Le directeur du PME Mamadou Saliou DIALLO a aussi ignoré nos questions
sans donner de raison.

Bernard Lamah pour Aminata.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here