Conakry: des nouvelles mesures pour lutter contre les embouteillages

0
Faire le commerce, route, dans la circulation un métier à haut risque
Faire le commerce, route, dans la circulation un métier à haut risque

Le gouvernement guinéen a décidé de faire face aux difficultés de circulations et les constructions anarchique que rencontrent les populations de Conakry. Pour mettre fin à cette pratique, des nouvelles mesures ont été prises en compte sur le plan d’urgence lors du précédent conseil des ministres.

Damantang Camara, ministre de l’enseignement technique et professionnel et porte-parole du gouvernement a lors de la réunion hebdomadaire du RPG samedi 15 juillet expliqué ces mesures dont l’application a déjà démarré.

Dans quelques temps, les populations de Conakry n’auront plus à s’inquiéter aux problèmes d’embouteillages et d’inondations lors des saisons pluvieuses. Le gouvernement guinéen a pris des mesures pour lutter contre cette pratique.

Selon M. Camara, le gouvernement a décidé de prendre des mesures d’urgences pour diminuer les difficultés liées à la circulation. Pour cela, le ministre de la sécurité Abdoul Kabélé Camara avait présenté au conseil des ministres des mesures à entre prendre. « Ça va être le dégagement d’un certains nombres d’emprises sur la route et le respect du code de la route », déclare le porte-parole du gouvernement.

Autre pratique qui rejoint cette mesure, est la destruction des habitations qui sont mal construites dans la capitale guinéenne. C’est le cas de ce qui se passe actuellement à Démoudoula, situé dans la commune de Ratoma. Où les maisons sont en train d’être détruites pour faciliter la libre circulation de l’eau quand il pleut. Cela pourra contribuer indique M. Camara de lutter contre les inondations et de l’insalubrité.


« On a commencé la destruction des habitations qui sont mal construites. Qui sont dans les endroits où ils ne devaient pas être. Et ça va continuer », a-t-il promis. Ces mesures n’épargnent pas les étalagistes qui sont sur la voix publiques, ils vont également être déguerpis. Pour cette fois ci, Damantang Camara a indiqué que, cela se ferra avec des mesures pour n’est plus qu’ils reviennent. « Ça c’est pour permettre d’évacuer les embouteillages », a-t-il précisé.

Parmi le plan d’urgence débattu au conseil des ministres existe aussi le plan du transport. Et à cela niveau, il a parlé du décret du président de la République pour la reprise du train Conakry express qui était en arrêt depuis plusieurs mois. Par la même occasion, le ministre de l’enseignement technique et professionnel a expliqué quelques raisons de l’arrêt du train.

« Le président de la République a ordonné par décret la reprise de la circulation du train de banlieue. Comme nous sommes dans un gouvernement, nous évoluons dans un Etat de droit, il fallait régulariser la situation juridique de ce contrat entre la Guinée et l’opérateur », a-t-il indiqué en ajoutant que le ministre des transports est mieux placé pour en dire plus. « Ce que je peux vous dire, ce que nous avons pris toutes les mesures pour préserver les intérêts de la Guinée mais qu’on ne pouvait plus laisser les guinéens souffrir dans les transports en commun ».

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here