Code électoral : l’UFR tente de faire adhérer un maximum de députés pour bloquer le texte

0

A l’Union des Forces Républicaines, le parti de Sydia Touré est catégorique sur le point 2 de l’accord politique du 12 octobre dernier. Son vice-président a déclaré samedi 11 février à l’assemblée générale qu’ils ne sont pas pour la désignation des chefs de quartier aux prochaines élections communales.

Cette annonce d’Ibrahima Bangoura intervient au moment où les députés se préparent à ouvrir les débats sur le nouveau code électoral. Les députés de l’UFR ne cessent pas à formuler des arguments au niveau de l’assemblée pour pouvoir convaincre d’autres collègues à voter contre ce code.

« On doit laisser les citoyens choisir leurs chefs de quartiers. Le vote dans les quartiers est un vote citoyen. C’est aux électeurs de choisir librement leurs chefs de quartiers », a-t-il soutenu.

Poursuivant M. Bangoura, il a dit qu’il y a plusieurs députés qui rejoignent la position de l’UFR pensant que c’est la meilleure position.

« On a demandé à ce que le vote soit à bulletin secret. Pour ça, il faut avoir au moins 15 députés, donc, on a commencé à faire la liste des députés pour que la demande soit agréée par le bureau de l’assemblée ».

Ensuite, il ajouté que, l’UFR seul n’a que 12 députés, ce qui veut dire qu’il leur faut d’autres venant des autres partis politiques. « En ce moment, nous avons enregistrés 20 députés qui sont venus des autres partis politiques ».

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com

Tel : +224-620-10-70-71

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE