Cinquantenaire des indépendances et de la réunification du Cameroun

[dropcap class= »kp-dropcap »]L[/dropcap]a célébration du cinquantenaire et des indépendances du Cameroun, a été fêtée ici au Cameroun sur trois jours, à savoir, le mardi, le mercredi et le jeudi.

Cependant, la primeur revient au dimanche, la matinée avec l’ascension du mont ; puis viennent :

    La journée du mardi a été une marche dite de l’indépendance et de la réunification du Cameroun. Une marche qui a eu lieu au niveau de toutes les régions et villes du Cameroun et à Yaoundé, c’est le boulevard du 20 mai qui a servi de cadre à cette manifestation.

    Le mardi, a été un jour spécifique en ce sens que seule la région du sud-ouest à Buea où a été inauguré le monument  de la réunification des deux Cameroun d’alors anglophones et francophones sous l’égide du premier président à l’époque en la personne d’Ahmadou AHIDJO et du leader de la partie anglophone qui prendra le nom de République fédérale du Cameroun, puis de la République Unie du Cameroun, pour enfin devenir tout simplement à notre temps la République du Cameroun.

Cette fresque symbolise le Cameroun réunifié depuis le 01 octobre 1961, donc du cinquantenaire des indépendances et de la réunification.

Elle est bâtie sur du rocher sur une superficie de 6. 000 mètres carrés, ceinturée par dix colonnes qui symbolisent la puissance et la dynamique de l’émergence du Cameroun.

D’une hauteur de dix mètres du sol et d’un poids de 162 tonnes, elle exprime toute la hauteur et les ambitions du Cameroun pour les décennies à venir en l’occurrence le Cameroun émergent à l’horizon 2035.
Au centre, se trouve le logo du cinquantenaire et de l’indépendance du Cameroun faite à partir d’une fibre de verre transparent.

A noter que la conception et la réalisation sont l’œuvre de talentueux camerounais (architectes, ingénieurs, artistes, …)

La cérémonie de dévoilement de ce symbole, désormais historique a été présidée par le chef de l’    Etat camerounais en personne accompagné de son épouse et de certaines personnalités de l’Etat la matinée de mardi à Buea.

L’organisation et la réussite cet événement a couté à l’Etat, la bagatelle de trente cinq milliards de francs CFA.

    Le mercredi fut l’apothéose de cette cérémonie par un  géant défilé militaire et civile à la place de BONGOSCARE qui dura plus de trois heures à Buea. Un défilé à trois étape, dont la première est la rentrée du chef de l’Etat à la place officielle suivie de l’exécution de l’hymne national dont il chantonnait et de son discours à la nation ( ci-dessous), la seconde fut le défilé lui-même ouvert par le corps d’élite de la présidence appelé la GP(Garde Présidentielle) suivi de tous les corps de défense et de sécurité.

Ensuite, vint le tour du défilé civil toutes les couches de la nation ont bravé le pavé devant la tribune  présidentielle et le parterre de personnalités présentes. Et enfin, la troisième étape, fut la remise de cadeaux au couple présidentiel (Paul et Chantal BIYA) avant la fin de la cérémonie.

A préciser que toutes les régions et villes du Cameroun ont célébré ce 20 février par des manifestations, marches et défilés et à Yaoundé, c’est le gouverneur de la région qui a présidée la cérémonie de défilé à la place du 20 mai.

Il est cependant à savoir que cette cérémonie aurait se tenir depuis trois ans, en 2010, et le Président en personne avant de commencer son discours avait affirmé qu’il vaut mieux tard que jamais.

 DOUMBOUYA   El hadj   Fodé  Mahmoud, Correspondant Régional en Afrique Centrale et des Grands Lacs d’Aminata.com depuis le Cameroun(Yaoundé).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here