Chérif Bah de l’UFDG répond à une pique d’Alpha Condé: « je ne me reproche de rien »

chérif bah ufdg
chérif bah ufdg

Lors de la fête des enseignants au Palais du peuple, le 5 octobre sans le nommer, le Chef de l’Etat l’avait implicitement accusé dans la « mauvaise gestion » du dénier public durant le régime de Lansana Conté. Ibrahima Chérif Bah dément et insiste qu’il ne se reproche de rien.

Dans l’émission « Le Grand débat » de la radio Tamata FM animé par nos confrères Habib Marwane Camara, l’ancien gouverneur de la Banque centrale défend sa gestion dans les différentes fonctions qu’il a occupées. Lisez.

« Il y a eu des audits. J’ai été enseignant. En 1962, j’étais major de ma promotion.  Quand le moment est venu, on nous a dit, les deux meilleurs restent en classe. J’ai accepté, j’ai enseigné. J’ai marché dans la poussière pour aller enseigner des gens qui sont aujourd’hui des hauts cadres de l’Etat et d’autres des ministres. C’est après cela qu’on m’a coopté pour travailler au ministère des mines. Le ministre Abraham Kabassan Keita, qui est un ami intime à moi m’a dit tu viens chez moi [au ministère des mines]. J’étais le directeur financier du contrôle minier.

De là, j’ai été à OBK, directeur financier. Entre temps, j’ai eu une bourse postuniversitaire produite par Alco-Mining. J’ai fait trois ans aux Etats-Unis pour la maîtrise. Je suis revenu au ministère des mines puis je suis devenu Directeur du budget où j’ai fait quatre ans. Avant que je ne vienne au budget le record que les gens faisaient à ce poste était de deux ans maximum. Quand il quittait c’est soit la prison ou sous le manguier (où les gens qui n’ont rien n’à faire viennent bavarder). Après moi le seul qui a eu à faire 4 ans et un ou deux mois, c’est l’honorable Alpha Oumar Diallo qui est l’un de mes anciens étudiants.

Ce qu’on a fait au budget c’est la réforme de la paie. On l’a informatisé et on a géré un fichier paie. On a fait correspondre au fichier FGA du ministère de la fonction publique. Le ministre actuel Monsieur [Lamine] Doumbouya est un jeune frère, on a fait du bon travail ensemble. Il a l’expérience de ce qu’il doit faire, si le RPG ne le bloque pas il peut faire quelque chose pour la Guinée. On a fait des économies de plusieurs milliards de francs guinéens. Après j’ai été à la BCRG avec le gouverneur Kerfalla Yansané, j’ai fait deux ans. Je suis économiste-banquier en partie, les deux années m’ont permis d’avoir des expériences pour devenir gouverneur deux ans après.

J’ai fait huit ans à la BCRG. Mes collaborateurs à la Banque centrale et au budget savent qui je suis. Les étudiants que j’ai enseigné dont certains sont encore des ministres savent quels sont mes principes de base en matière de travail et de gestion. J’ai quitté la BCRG en mars 2004. J’ai laissé le dollar qui valait à l’époque 2000 francs guinéens, aujourd’hui on est à cinq fois plus. J’ai laissé une inflation à moins de 5%. J’ai laissé huit tonnes d’or. Je ne me reproche de rien. Je remarque qu’il y a des gens tapés dans l’ombre qui induisent le président Alpha Condé en erreur pour s’attaquer aux gens. Je dis que quiconque a une seule preuve que j’ai détourné un francs guinéen pour m’enrichir n’a qu’à la montrer.

Quelqu’un m’a demandé est-ce que je suis entré en politique pour me couvrir? Mais au contraire, quiconque s’attaque au gouvernement s’attend à être audité. On doit auditer les gens à tout moment. Donc, si un ancien gouverneur entre en politique il sait très bien qu’il va critiquer le gouvernement et sa gestion sera regardée. Je vous dis, j’ai fait le Dadis Show. J’ai été l’un des cadres les plus convoqués  par le comité d’audit. Il y a eu plusieurs rapports mais au fond y a rien »

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 656 391 976

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here