CAN 2023 :« je situe ce problème à Antonio Souaré, il doit se mettre à sa place »

0

La Guinée doit abriter la coupe d’Afrique de Nations en 2023. Force est de constater que depuis la mise en place du comité d’organisation de cette grande compétition par le gouvernement, aucun signal de l’évolution des préparatifs n’a été constaté sur le terrain.

A travers un entretien accordé la semaine dernière à notre rédaction par El hadj Thierno Ousmane Ly, ingénieur et analyste financier qui a mité pendant des années pour une organisation de CAN en Guinée, ce dernier s’est largement prononcé sur les difficultés dont le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations  (COCAN), est confronté depuis sa en place.

Selon M. Ly, la Guinée devrait pouvoir organiser cette CAN, parce qu’elle dispose de tous les moyens, mais elle ne prend pas les dispositions absolument  indispensables pour l’organisation de cette CAN. C’est ce que tout le monde trouve extrêmement dommage.

« Les gens disent que c’est une question de volonté politique, ça, c’est une autre perception de la chose. Il y a une volonté politique parce que le gouvernement s’est engagé à mettre en place le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Guinée 2023 qu’on appelle le COCAN dont à sa tête, Antonio Souaré. Au-delà de cela, on ne voit rien venir ».
Le poursuivant, il a indiqué qu’aujourd’hui, les responsabilités sont relativement situées, contrairement ce que les gens sont entrain de dire pour flatter le ministre partant des sports, Siaka Barry. Egalement, il y a un certain nombre de problèmes qui relève de la mauvaise gestion que le ministre sortant a eu à faire par rapport à cette CAN, lorsque le décret concernant la création du COCAN a été mis en place.
En ce sens qu’il était question que sur proposition du ministre sortant des sports, le premier ministre nomme les membres de commission.  Dans la vision et l’efficacité du travail, il ne fallait pas que des gens fassent des cumuls de fonctions.
« Ce qui était nécessaire, c’est que les gens compétents, respectueux, moralement bien assis pour pouvoir faire ces travaux qui sont pétris d’une valeur extrêmement importante, n’ont pas été pris dans ces commissions du COCAN ».
« Malheureusement, les choses se sont enchainées, sans que le travail préalable ne soit fait, parce que si vous nommez quelqu’un dans le but d’assumer une fonction extrêmement importante pour la nation, il faut lui dire ce qu’il va pouvoir faire. Signalons que ce préalable n’a pas été fait ».


Plus loin, El hadj Thierno Ousmane Ly, a ajouté qu’en ce temps, le premier ministre était devant une situation assez critique. Les gens ont été nommés à ces postes dans les différentes commissions sans faire le travail, parce qu’il n’y a pas eu un budget dédié à cela.

« Le chef du gouvernement, Mamady Youla s’est retrouvé devant des situations assez complexes, donc il a fini par nommer cinq personnes par commission, peut après il y en a eu une dizaine ».*

Après cela, selon M. Ly, une augmentation de personnel était prévue, car les gens avaient cru que c’est un lieu où il faut aller s’approprier de l’argent. Alors qu’ils devraient connaitre leurs rôles patriotiques à jouer dans la réalisation de cette CAN Guinée 2023.

« Je situe tout ce problème au niveau d’Antonio Souaré. Aujourd’hui, il devrait avoir le rang de ministre d’Etat, le développement du pays dépend de lui aujourd’hui. Il doit comprendre qu’on ne donne pas un pouvoir, on le décroche. Il faut qu’il se mette à sa place, qu’il fasse son travail, pour que deux choses très importantes soient faites dans le cadre de ce COCAN qui sont entre autres : le regroupement de tous les guinéens et, la motivation de tous les guinéens pour s’intéresser à ce travail, que chacun puisse faire au moins ce qu’il est capable d’en apporter ».

« Qu’on invite les gens à se mettre immédiatement au travail en ce qui concerne évidemment la réalisation de cette CAN Guinée 2023 tant attendue par le peuple de Guinée. Quel que soit votre potentiel, vos capacités, si vous n’êtes pas à un travail, vous n’allez pas pouvoir le réaliser, parce que la vie, c’est  deux auxiliaires, ce que tu es et, ce que tu as. Si tu ne mets pas en valeur cela, c’est un problème. Aujourd’hui, il faut que tous les guinéens soient mobilisés  par rapport à cette CAN ».

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com
Tel : +224-654-79-50-63



PARTAGER
Article précédentQuelques probables solutions aux maux du système éducatif guinéen! (Première partie)
Article suivantLabé: vers la rénovation du projet hydraulique de Daralabé
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here