Bilan d’une journée chaotique à Conakry: au moins deux morts et une dizaine d’interpellations

Les violences se poursuivent dans plusieurs quartiers de la capitale guinéenne. Tôt ce matin, des manifestants en grande majorité des jeunes ont investi les rues pour exprimer leur colère contre la fermeture forcée des écoles renforcée par une grève des syndicalistes.

Pour la mi-journée de ce lundi, les quatre communes sur cinq ont enregistré des violentes altercations entre jeunes et forces de l’ordre. A Makiya Touré dans la commune de Matam, un jeune nommé Mamadou Diouma Diallo a été mortellement fauché par une balle réelle alors qu’il se rendait à son lieu de travail à Dabondy. Une

Une parente à la victime jointe par téléphone par Aminata.com accuse les forces de l’ordre d’avoir tiré sur son frère non armé. A Enta, notre reporter nous informe qu’il y aurait eu une vingtaine d’arrestations. Un jeune qui aurait eu la chance de recouvrir sa liberté a été dépouillé. “Tout son argent a été pris par les gendarmes”, indique le journaliste de votre quotidien en ligne. Sur l’axe Hamdallaye-Cosa, des violences d’une rare intensité ont été enregistrées. Des boutiques et magasins sont fermés.

A suivre.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 666 62 25 24

 

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook