Bilan du lundi chaotique à Conakry: le gouvernement parle de cinq morts (communiqué)

Conakry, le 20 Février 2017 – Suite à l’appel à manifester et aux actes de violences, de vandalisme qui en ont résulté, en dépit de l’accord obtenu ce dimanche avec les syndicats après plusieurs jours de négociations, notre capitale a été le théâtre de manifestations non déclarées et interdites par le Gouverneur de la Ville de Conakry.
A la mi-journée, ces manifestations ont malheureusement causé la mort d’au moins cinq personnes et créé des perturbations dans la circulation sur les différents axes routiers. En outre, ces manifestations illégales et interdites ont provoqué des dégâts matériels importants sur des ambulances et des Centres Médicaux Communaux.
Ainsi, de source policière et hospitalière, le bilan s’évalue ainsi que suit :
· 30 blessés dont des membres des forces de l’ordre ;

· 12 personnes interpellées dans les communes de Kaloum et Matam.
Le Gouvernement condamne les événements ayant conduit au décès de ces personnes et appelle l’ensemble des acteurs à plus de retenue et de responsabilité.
Le Gouvernement rappelle également qu’aucune divergence ne saurait justifier les violences perpétrées au cours de cette journée et réitère sa ferme détermination à poursuivre toutes les personnes impliquées dans ces actes barbares et rétrogrades.
La Cellule de Communication du Gouvernement

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook