Bantama Sow tacle Cellou: “certains ont vendu Air Guinée, Alpha Condé a lancé Guinea AirLines”

0

La réception du Roi Mohamed VI du Maroc à Conakry et le lancement de la compagnie privée Guinea Airlines sont entre autres les sujets qui ont dominés les débats à l’assemblée générale hebdomadaire du RPG ce samedi 25 février 2017.

Dans son discours, Sanoussy Bantama Sow ministre conseiller à la présidence de la République et membre du bureau politique national du parti au pouvoir en Guinée a indiqué que la réception du président Alpha Condé à Conakry et à Kankan après sa désignation à la tête de l’union africaine et l’accueil du Roi du Maroc prouvent que les guinéens sont derrière leur chef de l’Etat.

Pour lui, ce n’est pas tout parce que les jours à venir ils iront à N’Zérékoré et à Labé pour montrer qu’Alpha Condé est l’homme de la situation.

“Certains ont vendu Air Guinée et les rails. Aujourd’hui, Alpha Condé a lancé Guinea AirLines. Militants du RPG, ressaisissons-nous. Il y a quelques jours, on a vu des personnes qui ont pris Conakry en otage. S’il n’y avait pas eu mobilisation pour recevoir le roi, on allait dire que nous avons été désavoués. Il y’a des gens qui veulent nous prendre en otage, donc ressaisissons-nous, rémobilisons-nous parce que l’histoire a prouvé que le RPG et son président sont les bâtisseurs de ce pays. Pour l’amour de Dieu, sensibilisons les citoyens guinéens dans vos quartiers en leur disant de comparer ce qui a été fait hier et ce qui est en train d’être fait. Si on ne communique pas sur ce que nous sommes en train de faire, les menteurs, les diviseurs vont raconter ce qu’ils veulent. Des individus fabriqués par Alpha Condé. On les a vus ici, c’est grâce à Alpha qu’ils ont monté dans un avion pour aller à l’extérieur. Comme on les a chassés, ils viennent raconter des choses. Remobilisons-nous pour l’unité du parti”, a-t-il dit à ses partisans.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622304942

aliousarayabhe@gmail.Com

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE