Au moins un mort dans une manifestation contre le manque d’électricité

Les manifestations contre le manque de courant ont repris très tôt ce mardi 18 février dans certains quartiers de la banlieue de Conakry, a-t-on appris de sources sûres. Selon nos sources les manifestations se tiennent sur deux axes. Sonfonia-Kagbélen  et Enta-Km36.

Une consœur de la radio Espace Fm jointe sur place rapporte que la tension est vive à Tombolia entre les manifestants et les forces de l’ordre. « Déjà deux manifestants blessés grièvement. Il y’a un aussi qui est recouvert d’un drap, on dit qu’il a été tué par balle. J’ai entendu des coups de feu réels. J’ai dû m’abriter dans une boutique. Les manifestants répliquent avec des jets de pierre. Ce sont les gendarmes qui sont là », explique notre consœur dans l’émission ‘’les grandes gueules’’.

 

La semaine dernière Sékou Resco Camara gouverneur de la ville de Conakry et Mohamed Saïd Fofana le premier ministre guinéen étaient sur le terrain pour sensibiliser les jeunes. Resco avait promis aux jeunes de se patienter pendant une semaine.

Des sources indiquent que les autorités auraient remis 17 millions de francs guinéens à un groupe de jeunes pour qu’ils empêchent qu’il y’ait de nouvelles manifestations. C’est l’une des choses qui auraient révoltées les populations ce matin.

 

Joint au téléphone, le gouverneur de la ville de Conakry parle d’une manipulation pour saboter les actions du pouvoir en place.

Aux dernières nouvelles la manifestation aurait gagné d’autres quartiers. A rappeler que depuis le 17 décembre dernier les habitants d’au moins 15 quartiers  de la banlieue de la capitale guinéenne n’ont pas vu le courant dans leurs localités.

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
+224 622 30 49 42

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook