Bah Oury réagit après la décision du tribunal: «le sens de l’unité a eu raison sur des envies divisionnistes»

Après le verdict du tribunal de Dixinn qui a tranché en faveur de Bah Oury dans sa bataille judiciaire contre sa formation politique ,les réactions ne rassurent pas du côté des inconditionnels du charismatique président de l’UFDG quant à un quelconque espoir de retour pour le dirigeant banni , même si lui semble avoir mis de l’eau dans son vin .

Dans l’après midi du samedi joint au téléphone le vice président réhabilité par décision judiciaire de l’UFDG Bah Oury nous a confié :

« c’est une joie et une reconnaissance aux populations, ça n’a pas été facile ,il y a eu des efforts et chacun a fait des sacrifices de son côté, on va remercier davantage Dieu, le sens de l’unité a eu raison des envies divisionnistes, les jours à venir l’objectif est au grand rassemblement pour qu’on puisse traverser et faire traverser le peuple c’est ça ma visée, ce n’est pas me venger d’un tel ou d’un tel autre ,ceux qui veulent de la victoire de l’UFDG, qui veulent que l’UFDG reprenne ses droits avec Bah Oury ils peuvent cheminer dans ce sens, mais nous ferons en sorte que Satan ne triomphe pas de nous, la justice a dit le droit tout ce qui reste c’est d’explorer les bénéfices qu’on peut en tirer dans l’intérêt général.

Si on bute sur certains points dans le passé et on en tire aucune leçon on est comptables des conséquences dans le futur »

Chez les détracteurs et anciens collaborateurs c’est le responsable fédéral de la jeunesse UFDG de Labé qui a annoncé la couleur, Aliou Laly Diallo n’a pas pris de gants pour dire ce que pensent bien d’entre ses pairs :

« nous à l’UFDG ça ne nous fait ni chaud ,ni froid c’est même ce qu’il conviendrait d’appeler un non évènement, on se dit que c’est un hameçon lancé par le professeur Alpha Condé à l’UFDG pour nous détourner l’attention de l’essentiel.

Nous à l’UFDG on estime qu’il ne revient pas à la justice de déterminer qui est militant ou responsable d’un parti politique ,si la justice est forte les dérives du colonel Issa Camara à Mali où des hommes ont été blessés à balles réelles, des animaux tués et des boutiques incendiés aurait connu un dénouement, à l’exclusion de Mr Bah Oury il s’est rendu au siège occasionnant une mort d’homme depuis des innocents croupissent en prison sans jugement, la force de la justice guinéenne c’est de juger une décision interne du parti, ça devient une parodie ,nous on a déjà tourné la page et il est évident que lorsque l’habituel trompé se fait une raison le trompeur est en droit de s’inquiéter. »

Dans les rangs de l’UFDG cette décision est qualifiée de non évènement sauf que les poids lourds du parti ont presque tous fait une sortie médiatique sur le sujet.

Bah Oury reviendra ou pas sans heurts dans les instances du parti ?seul l’avenir nous édifiera.

Ousmane Koumanthio Tounkara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here