Ban Oury, vice-président exclu de l'UFDG
Ban Oury, vice-président exclu de l'UFDG

Rencontré à Labé dans le  cadre  d’une  affaire  sociale, le vice – président  de  l’UFDG banni le 4 février 2016 de  ses instances a bien voulu faire  part de  sa  lecture  de certaines  questions  brulantes  du  moment. Avec son habituelle liberté   de ton et toute la détermination dont  il  sait  faire  preuve, il a frappé  sans  porter  de  gants.

Etat des lieux  de  la  Guinée

C’est  vrai  que  la  situation  économique est  difficile, la  situation sociale  non  plus n’est  pas  facile  pour  la  majeure  partie de la  population et  ceci  dit, là  aussi, il  y a des difficultés parce  que  l’Assemblée n’a  pas  pu  être  renouvelée à temps  par  la  faute toujours  des mêmes  entrepreneurs  de  la  crise qui  sont  les  adeptes  des  accords et des  arrangements, donc, le  pays de ce  point de  vue est en  retard, le  pays  est également  en  retard par la  faute des  entrepreneurs  de  la  crise, lorsqu’on  peut  se  rendre  compte qu’une année  après  la  tenue  des  communales bientôt  le  premier  anniversaire et bientôt on  n’a  pas  fini avec  cette  élection, je  trouve  que  ça  c’est un  symbole très  fort  et  extrêmement  dommageable pour la  crédibilité  de  nos  institutions et la  stabilisation  de  l’engagement  politique  de  notre  pays.

Rupture Bah Oury d’avec l’UFDG

L’histoire de l’UFDG, c’est largement l’histoire de Bah Oury, j’en suis  le fondateur depuis 1988, ça  fait  bientôt 31 ans depuis  que  l’UFDG a été créé dans  les  conditions  de l’époque, la clandestinité.

Maintenant l’UFDG est dirigée de manière hasardeuse par une  équipe qui  est  en train  d’éclabousser le  parti  tant  au  point de  vue de  ses  valeurs, qu’au  point  de  vue  de son  identité  démocratique.

Retour de Bah Oury dans les  instances de l’UFDG est-ce imminent

En Guinée  on  mélange les  choses, je  n’ai  jamais  quitté  l’UFDG, c’est   certains  qui  disent que Bah Oury est  exclu, maintenant les  militants de  l’UFDG sont  en train de  contester une  décision de  l’autre camp et  cette  dynamique devient de  plus  en  plus  audible, perceptible tant  à l’intérieur du  pays, qu’à l’extérieur, ça  rend  encore  l’autre  camp plus  féroce  et plus  obtus… Il faut  qu’on  sauve  l’UFDG du désastre…

UFDG renouveau : Parti ou comment la comprendre ?

Il n’y a pas de UFDG renouveau, il y a  le  renouveau, c’est  un  mouvement politique et  il  est  en train  de  prospérer sur  le  terrain, le  renouveau, c’est  ceux et  celles qui  depuis ses  trois  dernières années ont  pris  le  risque  d’accompagner Bah Oury dans  sa  dynamique, il y a  des  militants  du RPG, de l’UFDG et  des  gens  qui  n’ont  jamais  milité  dans  un  parti.

Une liste Bah Oury dans les  prochaines  échéances électorales ?

Ça c‘est  une  évidence, j’ai  dit  et  je  répète Bah Oury sera  l’animateur d’une  liste et  avec  l’aide de Dieu participera à la  présidentielle.

Sous quelle bannière ?

Ça ça  n’a  pas  d’importance !

                                      Ousmane K. Tounkara

PARTAGER