Après une manifestation qui a fait 2 morts Saïd Fofana menace!

Le premier ministre, Mohamed Said Fofana s’est exprimé le mardi 18 février suite à des violences enregistrées lors d’une manifestation de jeunes des quartiers périphériques de Conakry. Ces incidents ont fait deux morts  et une trentaine de blessés graves et d’importants  dégâts matériels.

« 13 quartiers de la haute banlieue de Conakry desservis par le transformateur. Conscient de la souffrance que les populations concernées endurent, le gouvernement a donné des instructions fermes à EDG afin de rétablir le courant. Je me suis personnellement rendu sur les lieux pour me faire expliquer les problèmes techniques réels de la remise en état ce transformateur. J’ai eu en ce moment la garantie de l’EDG de travailler nuit et jour pour que dans les meilleurs délais, la fourniture de courant électrique soit rétablie. A cette même occasion, j’ai rencontré les populations concernées surtout la jeunesse locale et comme à leur habitude, elle avait compris le message d’apaisement et de patience qui avait été transmis au nom du Président de la République, le professeur Alpha Condé. Je tiens à remercier les populations concernées pour leur compréhension et leur demande à faire une preuve de responsabilité et de patience. Cette situation n’est pas l’apanage de la Guinée, elle est vécue dans d’autres pays où, elle est gérée dans le calme. Malheureusement, ce mardi 18 février 2014, des fauteurs de troubles dont certains viennent d’autres quartiers qui ne sont pas concernés par ce manque d’électricité, ont semé  le désordre dans les quartiers de Dabompa, de Lansanaya, de la Cimenterie etc. parfois avec violences et exactions vis-à-vis d’autres citoyens empêchant même la circulation sur les axes principaux et s’attaquant à des entreprises privées. Nous savons maintenant pertinemment  que certaines personnes ont distribué hier nuit de l’argent à des meneurs.

 

La manifestation d’aujourd’hui n’a  donc rien à avoir avec le problème de courant. Autrement, comment expliquer l’attaque contre la base vie de la société brésilienne OAS  qui est entrain de réaliser les travaux de constructions de la route deux fois deux voies KM36 –Coyah, travaux qui sont aujourd’hui vivement salués par les populations guinéennes qui attendent impatiemment leur achèvement. Rien n’explique cela, sauf la volonté affichée d’empêcher la réalisation de ces travaux et d’empêcher le gouvernement de réaliser des grands investissements profitables à l’économie et aux populations guinéennes.

 

Le gouvernement déplore la mort d’un jeune homme et d’un élément des forces de l’ordre, que leurs familles acceptent nos s’incèrent condoléances. Ces agissements sont incompréhensifs et inadmissibles surtout au moment où notre pays après une transition difficile mais réussie avec un succès apprécié par la communauté internationale, s’apprête à accueillir d’importants investissements qui permettront dans un avenir proche, de créer de l’emploi pour les jeunes et de la prospérité pour tous les guinéens.

 

Le gouvernement tient à rappeler sa mission principale qui est de garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens à travers notamment le maintien de l’ordre. Aucune revendication et aucun citoyen ne sauraient le divertir de cette mission. En conséquence, tout en s’engageant à assurer les services socio de base le gouvernement ne lésinera plus sur les moyens légaux pour faire respecter l’ordre public sans lesquels aucun développement n’est possible. Il n’est plus tolérable que des individus s’arrogent le droit de se rendre justice ou d’exiger des droits tout en empêchant d’autres citoyens de jouir de leur liberté. Tous les fauteurs de troubles seront soumis à la rigueur de la loi.

À cet effet, j’ai donné des instructions fermes aux forces de l’ordre pour que tous ceux qui seront désormais pris en flagrant délit, soient traduits devant la justice et condamnés.

 

Citoyens et citoyennes, chers compatriotes pour nous même, pour notre pays et pour nos enfants innocents, refusons désormais une fois pour toute que le sang d’un guinéen coule inutilement en Guinée, refusons que les biens d’un guinéen soient détruits inutilement, refusons que l’honneur d’un guinéen soit souillé et bafoué inutilement.

Le gouvernement tient encore une fois à féliciter les populations guinéennes pour leur patience et les rassure qu’il mettra tout en œuvre pour améliorer leurs conditions de vie. Il reste ouvert à leur préoccupation exprimer dans le cadre juridique et institutionnel crée à cet effet. Je vous remercie ».

 

Discours décrypté par Oumar M’Böh pour Aminata.com

622624545/666369744

mbooumar@gmail.com

PARTAGER
Article précédentLes tablettes africaines à l’assaut de l’iPad
Article suivantDes consommateurs de chanvre indien créent une fausse frayeur à Conakry
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

1 COMMENTAIRE

  1. G pense kon n’a depassé le temps où on pouvait faire taire les gens par des simple menaces. Cher ministre au lieu de parler de manipulation repondé au besoin de la polulation ou lesser la place aux hommes ki travail.Vos propos me rappelle Sekou Touré ki a passé tout son temps à se justier. Pauvre de nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here