Ahmed Kourouma s’adresse aux étudiants qui ont hué le Président de la république au Palais du peuple

0

« Le problème de la Guinée n’est pas la distribution (ou pas ),de tablettes fantasmé dans l’enthousiasme d’une promesse purement électoralistes.

Votre réaction d’hier est très singulière , et signifie que cette histoire de tablette reste une construction imaginaire / imaginé, donc loin de la réalité concrète des faits, donc faussement hors sujet.

Du haut de votre candeurs / vous avez oubliez que pour les politiques  » les promesses n’engagent que ceux qui y croient « 

Et oui / vous voilà mystifié , puisque victimes depuis la deuxième républiques, d’un ensemble de promesses chimériques et fausses.

Oui chère étudiants guinéens / vous êtes malheureusement loin , tres loin des réalités concrète de notre pays .

Je viens vous tenir un propos neuf , du moins des paroles encourageantes, loin des habituelles langues de bois « démagogiques , et flatteuses.

Quel est l’intérêt de cette explosion hallucinante d’injures envers le chef de l’Etat , devant un parterre d’étrangers ? Puisque nous connaissons vous et moi le problème de notre pays .

Le problème de la Guinee , c’est qu’elle est devenue un mythe que chacun reconstruit pour les besoins de sa cause .

La réalité de la Guinee , c’est une démographie trop forte pour une croissance économique trop faible / la réalité de notre pays , c’est le développement qui ne va pas assez vite , c’est l’agriculture qui ne produit pas assez , c’est le manque de routes , l’absence d’eaux, d’électricité , c’est le manque d’écoles, c’est le manques d’hôpitaux. La réalité de la Guinee , c’est celle d’un grand pays qui a tout , absolument tout pour réussir et qui ne réussit pas parce qu’il n’arrive pas à se libérer de ses élites corrompus.


Le problème de la Guinee , c’est cet éternel recommencement du temps rythmé par la répétition des maux , des mêmes immobilisme ou tout recommence toujours, il n’y a pas de place ni pour l’aventure humaine ni pour l’idée de progrès. Le drame de la Guinee , c’est nous , nous peuple immobile au milieu d’un ordre immuable ou tout semble écrit d’avance. C’est nous le peuple qui jamais ne s’élance vers l’avenir. C’est nous les guinéens , à qui il ne vient même pas l’idée de sortir des éternels répétitions pour s’inventer un destin commun. Le drame de la Guinee , c’est nous qui votons de manière hallucinante pour des prédateurs en boubou blanc , qui ont trahis l’idéal des pères fondateurs du panafricanisme.

Je sais vous faire un constat amère qui appel un langage de valeurs , ou le mot fait allusions à un procès historique précis . Notre présent est comme un signe algébrique qui représenterait toute une parenthèse de postulats antérieurs.

Allons-nous continuer à payer le mirage du collectivisme mondialiste ? En oublient toutes les belles utopies porteuses de sens , tous les beaux projets de construction du futur , des Samory Touré, des Alpha Yaya Diallo , des Soundiata Keïta , des Fakoly ( et la liste serait trop longue , chere jeunesse, pour vous citer tous ceux qui ont cru et œuvré pour nous dessiner un avenir autre à la Guinée 🇬🇳) .

Nous voilà donc prévenu peuple endoloris , nous sommes à l’origine du problème Guinée 🇬🇳 ! »

Ahmed Kourouma



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here