Afrique de l’Ouest: un nouveau vaccin en expérimentation

L’Agence nationale de la sécurité sanitaire(ANSS) en partenariat avec l’Alliance pour l’action médicale (ALIMA) et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale de France (INSERM) a entamé un essai clinique qui concerne 2500 personnes en Guinée.

Cette deuxième phase de l’expérimentation de ce nouveau vaccin contre le virus Ebola qui a tué des milliers de personnes en Guinée, Sierra Léone et Libéria a été débuté sous la direction sous du Partenariat pour la recherche sur la vaccination contre Ebola(PREVAC).

Au cours d’un point de presse, Sakoba Keïta Directeur général de l’ANSS et les partenaires de son agence ont fait savoir qu’en Guinée, deux centres d’études ont été mis en place pour recevoir les volontaires pour le vaccin. L’un à Landréah dans la commune de Dixinn(Conakry) et le second dans la commune rurale de Maférinyah préfecture de Forécariah.

Pour le patron de l’ANSS, c’est avec la disposition d’esprit des autorités guinéennes d’avoir plusieurs remèdes, qu’il a été laissé libre court à l’utilisation de plusieurs vaccins contre la maladie à virus Ebola.

Poursuivant son allocution, Docteur sakoba a dit que c’est dans ce cadre que le gouvernement guinéen à travers le ministère de la Santé a autorisé ce nouveau vaccin parce que selon lui, on ne sait pas encore entre ce nouveau vaccin et le premier qui a été utilisé par l’OMS, celui qui sera le plus efficace.

Aux dires de Dr Abdoul Habib Béavogui, ce nouveau vaccin, contrairement au premier, détermine la durabilité de la protection contre le virus et la rapidité de la réaction du corps.

Prenant la parole, Dr Sandrine Dabakuyo-Yonli coordinatrice de l’Inserm, a indiqué qu’il existe plusieurs questions relatives à la réponse immunitaire des vaccins candidats en développement qui restent sans réponses.

Selon elle, l’INSERM vise à identifier les régimes de vaccination les plus prometteurs qui vont permettre de protéger les populations contre la fièvre Ebola et à mieux se préparer à l’hypothèse où une nouvelle épidémie pourrait survenir.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

aliousarayabhe@gmail.com

In : Santé

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook