Un proche de Sidya Touré dénonce l’impunité en Guinée

0

 »Nous assistons à une recrudescence de la criminalité, récemment un présumé voleur a été brulé vif. » , c’est en ces termes regrettables, que le premier vice président de l’Union des forces républicaine ,Bakary Goyo Zoumanigui, a déclaré, à l’occasion de l’Assemblée Générale de ce samedi 3 juin 2017, au siège du parti dans la commune de Matam.

Dans son intervention, le vice président de cette formation politique, Bakary Goyo Zoumanigui , a fustigé l’impunité qui règne en République de Guinée  » Nous sommes tous d’accord qu’il y a l’impunité dans notre pays et cette impunité, c’est le pouvoir exécutif seulement qui peut y mettre fin. C’est le souhait de chacun et chacune de nous. Je pense que c’est les exemples qui sont palpables qui vont pousser aux autorités qui nous gouvernent à prendre leurs responsabilités pour faire face à cette situation parce qu’on ne peut pas vivre dans un Etat où on ne respecte pas les lois, où chacun se rend la justice.  » déplore le premier vice-président


Rappelant de certains crimes encore qui restent dans les mémoires du peuple de Guinée « Vous -vous souvenez les deux jeunes qui ont été lynchés à Sangardo, dans la préfecture de Kissidougou. Mais nous ne savons pas jusqu’à présent où nous en sommes dans les enquêtes. Il y a beaucoup de cas comme ça. Donc, nous ne pouvons pas continuer à vivre dans cette situation. Il faut que les autorités prennent leur responsabilité parce que ça nous met dans une situation très grave et poussera chacun à s’armer contre son prochain et nous allons vivre dans un Etat de non droit.  » dénonce t-il.

Selon lui, si un Etat veut se développer ou aller vers l’émergence, la première des choses qu’il faut faire. C’est de rassurer les investisseurs qui viennent poser leurs valises chez nous, qu’il y a la paix, la sécurité et le respect indispensable de la loi qui se trouve dans la constitution du pays.

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

Tel, +224622344542
zezeguilavogui661@gmail.com



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here