Affaire 28 septembre 2009: l’UFR souhaite un procès rapide

Les événements sanglants du 28 septembre 2009 est aux lèvres de plus d’un Guinéen. Même les leaders politiques en parlent pour la manifestation de la vérité.

C’est le cas de l’honorable, Ibrahima Bangoura,qui à toucher la plaie lors d’un entretien accordé à la presse ,après la clôture de l’Assemblée générale du parti le samedi, 1er avril 2017,au siège national.

Abordant cette question sensible qui préoccupe la justice guinéenne , la cour pénal international (CPI), les parents des victimes et les organisations des droits humains honorable Ibrahima Bangoura dira:  »C’est n’est pas l’affaire Toumba, c’est l’affaire des manifestations et des tueries du 28 septembre 2009. Ce procès doit se tenir très rapidement car il ya eu beaucoup de victimes .Cela à entacher même l’honneur et la crédibilité de notre pays. C’est tout les guineens qui avaient subi ses massacre. Il faudrait que ce procès se tienne pour que la responsabilité soit située et que tout ceux qui sont mêler de près où de loin dans à ce dossier viennent répondre de leur forfaiture  ».

Selon lui, dans cette affaire force reste à la loi et au jugement qui sera rendu par les hommes en robe noire afin d’éclairer l’opinion nationale et internationale.

ll est à noter que, le présumé des événements du 28 septembre 2009, Aboubacar Diakite dit »alias Toumba  » a été extradé en Guinée le mois dernier en provenance du Sénégal Où il a été arrêté après 7ans .

Zeze Enema Guilavogui pour aminata.com

Tel, +224 622 34 45 42

zezeguilavogui661@gmail.com

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook